ÎLES VANILLES: Le visa pour la Réunion effectif pour Chinois, Indiens, Russes et Sud-africains

Vols ponctuels entre Rodrigues et La Réunion

L'octroi des visas d'entrée pour l'île de la Réunion aux touristes Chinois, Indiens, Russes et Sud-Africains en provenance de Maurice est effectif à partir du 1er juin 2011 dans le cadre du concept Îles Vanille mis en place par les îles de l'océan Indien pour leur vendre des destinations combinées. Annonce faite par le ministre du Tourisme et des Loisirs Nando Bodha, hier, au parlement. Il répondait à une question de la députée Stéphanie Anquetil sur ce projet. Par ailleurs le ministre a annoncé la possibilitéde vols ponctuels entre la Reunion et Rodrigues.

Ce developpement fait suite à une rencontre entre le président français Nicolas Sarkozy et le Premier ministre, mauricien, Navin Ramgoolam en France, " the french authorities have agreed to issue visa on arrival in Réunion island to Chinese, Indian, Russian and South African tourists coming from Mauritius. The measure will be effective as from 1st June ", a déclaré le ministre. 

Dans cette optique,  le partenariat avec Air Mauritius, la compagnie d'aviation nationale est fondamentale. Les visiteurs des pays de la Zone euro pourront ainsi, avec un euro additionnel, se rendre à l'île de la Réunion. Ceux de la Grande Bretagne auront à payer une livre symbolique pour y aller. Par ailleurs, les touristes en provenance de Shanghai, s'ils optent pour des destinations combinées, n'auront rien à payer en termes de billet d'avion pour se rendre à la Réunion ou à Madagascar.

Engager toutes les compagnies aeriennes

Dans le sillage de ce projet , une série d'initiatives a été prise tels une rencontre des tours opérateurs des îles Vanille en septembre ; présentation conjointe des destinations Maurice-Réunion-Seychelles-Madagascar au salon du Tourisme ITB à Berlin en Allemagne en mars ; des voyages de presse dans les îles ; et le développement d'un site internet. Récemment en Chine, il y a eu le lancement du nouveau label touristique pour la région, Vanilla Islands Travel Itinerary, à Beijing et Shanghai. Des formules de croisière sont egalement mises en place également.

Le sujet a suscité de nombreuses questions supplémentaires de la part des parlementaires de l'opposition et du gouvernement. À une question supplémentaire de la députée Anquetil sur les risques qu'encourt le pays avec un marketing conjoint avec les autres îles, le ministre réitère l'idée que le concept répond à la nouvelle configuration de la demande touristique. Cependant, les avantages seront offerts uniquement à ceux qui optent pour le forfait proposé dans le cadre du projet commun. 

 

Les " Îles Mazavarou " déclenchent l'hilarité

Le leader de l'opposition, Paul Bérenger devait quant à lui demander " qu'est-ce que Maurice a à faire avec la Vanille ? N'avons-nous pas d'autres atouts pour faire connaître notre île ? ". Questions auxquelles Nando Bodha devait affirmer que ce n'est pas lui qui est à l'origine de ce concept et de son appellation. Mais alors que des députés du gouvernement et de l'opposition interrogeaient le ministre du Tourisme et des Loisirs sur le concept "Îles Vanille" et la pertinence de son appellation pour Maurice, au sein de l'opposition, l'on devait lancer une boutade : " Les Îles Mazavarou. " Expression qui a fait rire quasiment tout l'hémicycle.

 

Par ailleurs, le ministre du Tourisme et des Loisirs a egalement annoncé hier l'introduction d'un vol direct entre la Réunion et Rodrigues de manière ponctuelle. Il répondait à une question du député de Rodrigues François. Nando Bodha indique que la question de vols directs entre ces deux îles concerne le bureau du Premier ministre. Néanmoins, poursuit-il, des " opportunity flights " seront introduits à l'occasion des fêtes comme la Pâques ou d'autres grands événements.