“Misleading the Court” : Cindy Legallant acquittée

Cindy Legallant

Dans un jugement rendu ce matin, le magistrat Azam Neeroa a acquitté Cindy Legallant dans le procès qui lui avait été intenté sous une accusation de Misleading the Court. C’est une affaire qui remonte au 9 février 2010, dans le procès intenté à Sada Curpen et à Curtis Villars dans le cadre de l’affaire d’importation de 21 755 comprimés de Subutex.

Dans son jugement, le magistrat affirme qu’après avoir analysé les différents témoins ayant déposé lors du procès, il est arrivé à la conclusion que la poursuite n’a pu établir la culpabilité de l’accusée, qui était défendue par Me Razack Peeroo, Senior Counsel. Il déclare que « le tribunal est une Cour de justice dans une société démocratique où prévaut la loi ». L’accusée, qui a été condamnée, en décembre 2009, à 44 mois de prison pour avoir fait entrer la cargaison de Subutex dans le pays, est en détention depuis le 23 juillet 2009, soit depuis son débarquement
Le 9 février 2010, aussitôt qu’elle a été appelée dans le box des témoins, Cindy Legallant a d’abord signifié son intention de ne pas répondre aux questions des avocats avant de se contenter de répéter, pendant toute une heure : « Je n’ai rien à dire. » Par conséquent, elle a été mise à l’amende par la magistrate Renuka Dabee, qui lui a infligé une peine de Rs 2 000.
Suite au refus du témoin de parler, la poursuite a clos son dossier. La défense a, elle, fait deux brèves plaidoiries de Me Raouf Gulbul et de Me Yusuf Mohamed SC, qui ont tout simplement déclaré que la poursuite n’a rien pu soutenir concernant l’accusation d’entente délictueuse logée contre leurs clients respectifs, Sada Curpen pour le premier et Curtis Villard pour le second.