Des larmes, des drapeaux et des fleurs: les Américains unis dans le recueillement ont rendu hommage dimanche aux quelque 3.000 victimes des attentats du 11-Septembre, dix ans après la tragédie à jamais inscrite dans leur mémoire collective.