10E JIOI — J-677: Un calendrier provisoire en circulation

La FINA réclame un changement de date des jeux

Lentement mais sûrement. C'est ainsi qu'on peut qualifier la situation au sein du Comité d'Organisation des 10e Jeux des îles (COJI) sous la direction de Jean-Pierre Sauzier depuis juillet. Avec le lancement du concours pour trouver la mascotte des jeux depuis hier, par le biais d'une publicité dans les journaux, le COJI est passé à une nouvelle étape dans la préparation. Du moins, c'est l'avis du Chief Executive du COJI, joint au téléphone vendredi, et qui a aussi confirmé à Week-End qu'un calendrier provisoire a déjà été établi et est en circulation, mais « en interne », précise-t-il.
À 677 jours des trois coups des 10e JIOI à Maurice, prévus du 20 au 28 juillet, la question est maintenant de savoir qui va succéder à Momo le Dauphin. Le concours pour la mascotte des Jeux a été lancé hier, de même que les 14 pictogrammes qui iront avec. Le concours est ouvert exclusivement aux Mauriciens jusqu'au 27 octobre et le gagnant recevra un chèque de Rs 150 000. « Le lancement de ce concours est effectivement une étape importante dans notre organisation. Nous avons besoin désormais du support visuel pour avancer dans notre organisation et j'espère que les Mauriciens vont se montrer très créatifs », a déclaré Jean-Pierre Sauzier.
Si l'organisation a également établi tout un calendrier. Dans cette optique, Jean Pierre Sauzier laisse comprendre que ce support de travail a déjà été préparé et, pour l'heure, il est en circulation au sein de l'organisation, attendant les différents commentaires et autres réaménagements nécessaires. « À ce niveau, sans m'engager, je pense que d'ici fin septembre ou début octobre le calendrier devait être dans un format quasi prêt », affirme notre interlocuteur.



Pas de changement de date des JIOI
Mais déjà un écueil se dresse sur la route du COJI : la Fédération internationale de Natation (FINA) a exigé à ce que le comité d'organisation change la période des jeux en raison de l'organisation des Championnats du monde à Pyongyang, en 2019. « A priori, c'est une question dont s'occupe le comité technique, mais je ne nous vois pas changer les dates des jeux », prévient Jean-Pierre Sauzier. Dans les coulisses, on évoque une possibilité que les 10e JIOI commencent par l'athlétisme pour terminer avec la natation afin de s'accommoder aux besoins des uns et des autres. Mais rien n'est certain pour l'heure. Si cette démarche devait s'avérer, ce serait ni plus ni moins qu'une première mondiale dans l'organisation des compétitions multisportives.
Par ailleurs, l'idée d'avoir un Village des Jeux a été définitivement abandonnée. À la place il y aura un pôle d'hébergement à Balaclava et un autre à Flic-en-Flac. « Les choses seront organisées en fonction de la proximité des sites de compétitions avec le lieu d'hébergement », annonce le Chief Executive du COJI. Parlant des sites de compétition, Jean-Pierre Sauzier a indiqué que les appels d'offres seront bientôt lancés pour 15 sites à Maurice et deux à Rodrigues.