Depuis le vendredi 23 juin, le Comité d’Organisation des Jeux des Îles (COJI) Maurice 2019 dispose d’un nouveau Chief Executive Officer (CEO). Il s’agit de Jean-Pierre Sauzier, 54 ans et directeur de compagnie, qui a accepté de prendre le relais de Georges Chung, qui avait, lui, décidé de prendre la poudre d’escampette tout juste après la nomination de Stephan Toussaint comme ministre de la Jeunesse et des Sports.
Plus de quatre mois après, le COJI-Maurice pourra recommencer à fonctionner. Le temps ne joue nullement en faveur de Jean-Pierre Sauzier. Sera-t-il l’homme providentiel pour sauver l’organisation de ces 3e jeux à Maurice?? Eu égard son profil, il semble complètement différent de son prédécesseur, et davantage dans la lignée de celui qui fut CEO du COJI-Maurice en 2003, nommément Michael Glover.
D’entrée de jeu, Jean Pierre Sauzier, avec qui Week-End s’est entretenu hier matin au téléphone, précise que s’il a accepté d’occuper de poste, c’est avant tout pour faire quelque chose pour son pays. « Je voudrais avant toute chose dire que je ne fais pas de politique et je ne suis pas l’homme de quiconque. Si j’ai accepté de prendre la responsabilité de l’organisation de ces 10e Jeux des îles, c’est d’abord et avant tout mon sens patriotique qui m’a poussé dans cette direction. Je suis un homme de gestion qui a toujours travaillé dans le privé et, avant d’accepter cette proposition qui m’a été faite, j’ai beaucoup réfléchi, consulté autour de moi et me suis assuré que je pourrais travailler selon ma méthode », a indiqué notre interlocuteur.