Une première série d’inspections menée par la Flying Squad du ministère du Travail a permis de révéler que 126 entreprises n’ont pas payé le salaire minimum à leurs employés pour le mois de janvier. Celles-ci ont toutefois pris l’engagement de le faire à la fin de février, et ce avec arrérages. En cas de non-respect de la loi, les contrevenants sont passibles d’une amende de Rs 50 000.

Les inspections ont eu lieu du 5 au 16 février derniers. Après l’entrée en vigueur de la loi sur le salaire minimum, le ministère du Travail a mis sur pied une équipe pour effectuer des visites surprise dans les entreprises afin de détecter les mauvais payeurs. C’est ainsi que 395 entreprises ont été visitées au cours de cette période. De celles-ci, 126 ne sont pas conformes à la loi qui pré- voit le premier paiement du salaire minimum à partir de janvier dernier.

Ces entreprises ont évoqué des difficultés administratives pour justifier le non-paiement du salaire minimum. Elles ont obtenu un délai jusqu’à fin février pour se mettre en règle. Le paiement du salaire de février devra se faire avec des arrérages de celui de janvier. Les entreprises concernées se trouvent dans les secteurs de la construction, de la zone franche, de l’agriculture et de la boulangerie.

La Flying Squad du ministère du Travail poursuit ses inspections à travers l’île. Outre ces secteurs précités, les syndicats ont enregistré beaucoup de plaintes de la part de personnes tra- vaillant dans le commerce. Rappelons que l’article 22 de la National Minimum Wage Consultative Council Act 2016 prévoit une amende de Rs 50 000 pour les contre- venants.