Pour la première fois, l’Organisation mondiale de la santé classe les ondes émises par les telephones portables dans la catégorie «potentiellement cancérogène», même si d’autres études devront être menées pour établir un lien formel…