Après l’allégation du ministre Vasant Bunwaree au Parlement  selon laquelle les étudiants du Lycée Polytechnique Guy Forget subissent un lavage de cerveau de certains hommes politiques, ces étudiants, qui en sont aujourd’hui à leur 14e jour de grève, montent au créneau pour condamner une telle affirmation. « Nous nous battons pour nos convictions et nous demandons au ministre Bunwaree de prendre ce dossier en main, c’est inutile de renvoyer la balle dans l’autre camp », affirme Islam Fadil, porte-parole des étudiants.