Classé 14e en 2014 avec 1, 5 points, la Fédération mauricienne de Tir à l’Arc (FMTA) cette année,  conserve la même note mais perd toutefois, un rang dans ce Hit-Parade des fédérations en raison d’autres disciplines qui ont été plus prolifiques. Mais ce qu’il nous faut retenir, comme peu de fédérations, elle a su garder une certaine stabilité et faire preuve d’une bonne gestion. Et malgré le fait  d’être une petite fédération, la FMTA, à travers son président Yousouf Bayjoo, a su malgré tout, trouver les moyens de satisfaire sa petite communauté d’archers en organisant plus d’une dizaine de compétitions.
En effet, avec le peu de moyens dont la FMTri dispose, elle a pu envoyer ses deux meilleurs archers, à savoir  Jean-Marie Babet et le nouveau champion de Maurice, Stephan Klein aux Championnats du Monde de tir à l’arc à Copenhague au Danemark. Les Mauriciens avaient pris respectivement la 167e et 179e place dans la compétition figurant ainsi, parmi les meilleurs archers du monde. Après avoir raté leur qualification lors de ses mondiaux, les deux sont toujours en lice pour valider leur billet pour les olympiades brésiliennes. Pour cela, il va leur falloir atteindre la barre des 630 points en janvier prochain à Windhoek en Namibie.
La FMTA a également accordé une attention particulière aux jeunes archers pour préparer l’avenir. Ainsi, une ligue de jeunes a été organisée pour mettre ces derniers en valeur. Dans cette catégorie, Aurélien Juhel, 15 ans sort du lot. Champion  en devenir, ce dernier a déjà participé avec les élites sur la distance olympique (2×70 m) en mai dernier au collège du St Esprit où il avait pris la septième place avec un total de 495 points.
Ce dernier qui avait représenté Maurice aux Jeux de la Jeunesse du Commonwealth aux Îles Samoa. Il avait terminé au 10e rang avec un total de 586 points. Dans la compétition par équipe mixte, le Mauricien, faisant équipe avec une Britannique, avait terminé sur la troisième marche du podium. Mais cette épreuve était hors concours. Même s’il n’a pas remporté de médaille, cela reste quand même une bonne expérience pour Aurélien Juhel qui incarne l’avenir du tir à l’arc mauricien.