2 COUSINN SEK : Les grandes révélations

Ils forment l’un des duos les plus décapants. Depuis le 27 mai, Mami Kloun (Romenço Juste) et Olga (Sam Ammigan) amusent toute l’île Maurice chaque soir à 20h35 dans leur émission 2 cousinn sek. Les deux grands-mères de la station nationale nous prennent à témoin de leurs chamailleries et des palabres qu’elles racontent sans vergogne. Nous nous sommes incrustés dans l’univers de ces commères.
“Tonn pas mo kart, to mari la, ek mwa ki li ti pe anvi marie”, se fâche Mami Kloun. Mais Olga est bien décidée à ne pas se laisser faire : “Mwa kinn gagn let demann selma”, rétorque-t-elle, avec son effronterie légendaire. Une révélation qui aurait pu briser les liens existant entre les deux grands-mères. Mais elles ont résisté à plus forte tempête. Ne dit-on pas que Mami Kloun et Olga sont 2 cousinn sek ? Aucun coup bas de l’une ne pourra faire partir l’autre. “Olga inpe sansib, li nek plor plore. Mo pa kontan kan so mari fer dominer ar li, mo defann li”, confie Mami, qui prend à cœur son rôle de cousine protectrice, même si elle passe son temps à taquiner sa chère Olga.

Coups bas.
Leurs vilains petits secrets, nos téléspectateurs les connaissent bien. Tenez, Mami par exemple, a pris pour habitude d’aller récupérer les livres sterling que la fille d’Olga lui envoie régulièrement, alors que cette dernière pense que ce sont des bouquins. “Les li, mo al pran li. Tou sa bann liv la pou fer dezord kot twa. Kan to regagne, nek donn mwa twa, mo pou okip sa”, lui propose Mami Kloun.
Pour sa part, Olga n’a aucune honte à profiter de la gentillesse de sa cousine. “Pran 2 liv laviann pou mwa avek 2 pake bred mouroum. Kan to vini, mo donn twa to kas”, lui demande-t-elle. Évidemment, Mami ne verra jamais la couleur de son argent, mais continuera malgré tout à accepter les demandes incessantes de sa cousine.

Vey zafer dimounn.
Outre les coups bas et les piques incessantes qu’elles se lancent, les 2 cousinn sek sont passées expertes en vey zafer dimounn. À chaque visite de Mami Kloun chez Olga, chacune a de quoi exciter la curiosité de l’autre commère. “Lot fwa la, monn al kot Thérèse, so manier inn sanze, ta. Linn marie ek enn etranze, enn Angle mo tande. Li met so bann bot, so perik tou”, raconte Olga à sa cousine, qui n’en perd pas une miette. “Ta, sa laz la ? 88-an li ena, kouma dir zenes”, commente Mami.
“Be Amrita, ki to pou dir. Tou sa deklare li deklare la, li pe sarye delo aswar”, raconte Olga. “Be li pe sarye aswar pou dimounn pa trouv li”, rétorque Mami.

Fous rires.
Chacune des visites de Mami Kloun chez sa cousine Olga est ponctuée de fous rires pour les nombreux fans qui ont déjà adopté les deux grands-mères. Parfois, ce sont les deux protagonistes qui ne peuvent pas se retenir de rire. Des fous rires que l’on peut d’ailleurs voir à l’antenne. “La caméra ne s’arrête jamais de tourner, même si nous avons un fou rire. Pendant les dix minutes que nous travaillons sur une émission, tout est filmé, rien n’est coupé”, précise Sam. “Nous réfléchissons sur des thèmes. Nous savons à peu près ce que nous allons dire. Nous ne préparons pas forcément toutes les répliques. Beaucoup de blagues que nous faisons sont improvisées. Parfois, à six minutes d’enregistrement, nous avons déjà survolé le sujet choisi. Il nous faut trouver des dialogues drôles pour arriver aux dix minutes”, confie Mami Kloun.

Complicité.
La complicité que l’on peut voir dans l’émission est manifeste entre les deux humoristes dans la vraie vie. Leur bonne entente n’a fait que grandir au fil des années à se côtoyer régulièrement sur la scène humoristique. “Kan monn kone ki Mami Kloun pe vini, monn mari kontan. Kouma dimounn inn tann sa, zot inn komans opoz nou. Nou ti konn nou kamarad avan, akoz sa nou ena enn bon lantant. Pena okenn zalouzi ant nou. Nou ti kone ki nou kapav travay ansam, me ti bizin zis trouv enn fason pou fer li. Kan met de zardinie dan enn zardin, nou kone ki pou plante”, confie Sam Ammigan.
Ceci dit, les deux humoristes confient que ce n’est pas évident de faire rire tous les jours. “Il nous faut sans cesse trouver de nouvelles blagues. C’est parfois un peu dur, mais c’est un bon challenge”, souligne Mami Kloun. “Sa bato ki nounn pran la, ki to gagn lagrip, ki to malad, to bizin kas ladan mem. Apre ava guete si pou al lopital pou al konsilte”, affirme Sam Ammigan, en souriant.

À la radio.
Hormis l’émission télévisée 2 cousinn sek, Mami Kloun et Sam Ammigan colorent également les ondes radiophoniques avec leur humour décapant. Mami Kloun officie aux côtés de Linley sur les ondes de Kool FM, du lundi à vendredi, de 9h à 10h, pour l’émission Pause détente, et pour Sa pou zot sa, de 15h30 à 17h30, aux côtés de Burty Prosper. Les samedis, on le retrouve aux côtés du même Burty Prosper et de Greta Boulaye (alias Lelette), de 14h à 16h.
Quant à Sam Ammigan, c’est toute une panoplie de personnages qu’il incarne régulièrement. À ses dires, ils sont une trentaine à habiter en lui et à se manifester de temps à autre. “Parmi ces 30 personnages que j’ai inventés, il y en a 5 ou 6 qui sont récurrents, comme Olga, Ton manuel ou Zen”, confie l’humoriste. Pour retrouver ces personnages, il suffit de se brancher sur les ondes de Kool FM, du lundi au vendredi, de 7h à 9h, et se laisser envahir par la fibre comique de l’humoriste, qui donne la réplique à Linley et Sandra.