Le Motherland a retenti pour la première fois hier en fin d’après-midi au stade de Réduit à la fin du concours de l’octathlon des 2es Championnats d’Afrique Cadets. Tout l’honneur est revenu à Bryan Tonta qui s’empara de l’or et Bryan Untah de l’argent à la suite des huit épreuves. Ils ont bouclé le concours, le premier réalisant un nouveau record des championnats avec 5 363 points et l’autre totalisant 5 203 pts, laisant le bronze à l’Egyptien Ellaboudy. Mais la véritable surprise se nomme Séverine Moutia qui a surgi au 100 m féminin pour s’octroyer le bronze, le tout sous une véritable pluie de records qui s’est abattue sur cette deuxième journée.
Au moins sept nouveaux records des championnats, dont un établi, ont marqué la journée d’hier après les six autres qui marquèrent la journée inaugurale jeudi. Et d’autres pourraient encore tomber aujourd’hui et demain… En attendant, Séverine Moutia, 16 ans, aura offert à Maurice sa première médaille à l’arrivée du 100 m filles où tout n’était assurément pas gagné d’avance. Si la Sud-Africaine De Bruyn fit parler la poudre en s’imposant, selon les attentes, comme la nouvelle reine du sprint en 11″87, la Mauricienne qui enleva plus tôt sa demi-finale en 12″71, accrocha cette fois le bronze en 12″80. Du bronze qui vaut de l’or tant cette médaille n’était pas attendue.
« J’ai sû que je l’avais remportée qu’après avoir franchi la ligne », nous confia Séverine Moutia avec un sentiment de joie. « Je voulais finir parmi les trois premières, mais rien n’était gagné d’avance car c’était serré en demi-finale contre la Zimbabwéenne. » Son seul regret, avoue-t-elle, « c’est de n’avoir pu battre mon record personnel (12″55) et me qualifier pour les mondiaux cadets (15-19 juillet en Colombie). Mais je suis contente de ma médaille que je dédie à mon coach George Vieillesse, mes parents et amis ainsi que l’équipe médicale. »