Les manoeuvres du gouverneur de la Banque de Maurice, Manou Bheenick, en prévision de la réunion du Monetary Policy Committee (MPC) de demain sont venues s’ajouter aux pressions caractérisant la conjoncture économique au vu de la flambée des prix des articles de consommation courante. Il ne cache nullement son jeu pour soutenir qu’une révision à la hausse du Repo Rate demeure la « solution magique » même si en face de lui, les opérateurs économiques, notamment le Joint Economic Council, sans aller chercher l’affrontement direct, concèdent qu’il n’y a aucune raison de changer d’un iota le taux directeur bancaire. Décodant le message transmis de la Bank of Mauritius Tower depuis ces dernières semaines, à l’Hôtel du gouvernement, plus particulièrement aux Finances, au Commerce et à la State Trading Corporation (STC), l’on tente de multiplier les initiatives en vue d’apporter la preuve de « mesures concrètes » pour contrer la flambée des prix sur le marché.