La Fédération mauricienne de Natation (FMN) continue sa montée fulgurante dans le Weekend Hit-Parade des fédérations. 14 e en 2013 (0, 5 pts) puis 8e l’année dernière (2, 5 pts), la FMN occupe désormais, en 2015, la 6e place. Il faut dire que la FMN a rempli son contrat et c’est ce qui lui a valu une hausse d’un point.
En effet, la FMN a respecté ses engagements en ce qui concerne la tenue des évènements sportifs de son calendrier. Et si la FMN est là où elle en est aujourd’hui, il faut souligner que ses membres, dévoués, ont aussi apporté leur pierre à l’édifice. Ces derniers ont toujours répondu présents à chaque compétition assurant l’animation, le bon déroulement des choses et la communication.
Au niveau de la performance de ses nageurs, on constate que beaucoup se sont améliorés. On a également assisté à l’émergence de plusieurs jeunes très talentueuses
comme Camille Koenig, Tessa Ip Hen Cheung, Leah Foo Sem Fah et Layne Lim Ah Tock.
Faisant partie de la jeune génération, ces dernières ont donné satisfaction cette année en améliorant plusieurs records nationaux et en étant aussi, très performantes aux 9es Jeux des Îles de l’océan Indien (JIOI), aux championnats d’Afrique de la zone 4 en Angola et aux championnats d’Afrique juniors en Égypte. Lors des championnats nationaux d’été, 53 records nationaux ont été homologués dont  10 par Camille Koenig notamment sur 200 m dos (02.25.52).
Layne Lim Ah Tock s’est également signalée avec un chrono record de 09.32.97 sur 800 m nage libre. À quatre ans des JIOI qui se dérouleront à Maurice, il est plus que jamais vital de donner les encadrements nécessaires aux jeunes. Ces quatre nageuses parmi d’autres, sont des élites  en devenir.
Attendu au tournant, Bradley Vincent, le meilleur crawler de Maurice, a été exact au rendez-vous. Non seulement il a brillé aux derniers JIOI en remportant trois médailles d’or, il a surtout réalisé les minima B pour les Jeux Olympiques de Rio de l’année prochaine. C’est la première fois qu’un Mauricien réalise une telle performance. Autres que Bradley Vincent, Mathieu Marquet Ryan Kok Shun et Varen Lutchmanen ont aussi été réguliers durant l’année écoulée avec de bonnes performances dans les championnats nationaux. Si la FMN continue sur ce rythme, elle peut inspirer à une meilleure position l’année prochaine.