Le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, maintient le tempo du ton de campagne électorale mercredi lors d’une cérémonie marquant le 2e anniversaire de la Citizen Support Unit dans son fief, à Quartier-Militaire. Cette cérémonie a été organisée avec un déploiement de logistique et une forte mobilisation des partisans du MSM.

Le leader du MSM a fait le bilan de la Citizen Support Unit et s’est lancé dans des projections au cas où il obtiendrait un autre mandat. Il a aussi réglé ses comptes avec la presse. « Kan mo koze ek mo dir ki nou pe fer, ena pe dir mo pe tap tanbour. Be li normal ki mo tap mo prop tanbour », a-t-il laissé entendre. Il a déploré que certains trouvent seulement le côté négatif des choses.

« Mwa kan mo pe bouz divan, zot pe trouve mo pe rekile », a-t-il ajouté. Il a exhorté ses détracteurs d’éplucher le récent rapport de la Chambre de commerce et d’industrie, qui note la confiance des entrepreneurs. « Konfians pe kontinye ogmante », a-t-il déclaré. Selon lui, le monde des affaires serait d’avis que « l’avenir est plus brillant avec ce gouvernement » et que « le pouvoir d’achat de la population s’améliore ». Et de poursuivre : « Zordi dimounn pe kapav depans plis kass malgre ki nou ena enn lekonomi global ki pe deteriore », a-t-il souligné.

« IMF finn adres mwa enn let personel ek pe felisit mwa pou dir bravo lor zesyon lekonomi. Mo fier ek mo kontan ki bann institisyon internasyonal pe fer nou eloz », a soutenu le Premier ministre. Il s’est dit heureux de constater que la population le soutient dans le combat de la décolonisation de la République de Maurice pour récupérer la souveraineté des Chagos. En ce qui concerne la Citizen Support Unit, le chef du gouvernement a laissé entendre que plus de 85 000 plaintes et suggestions ont été enregistrées. « 45 000 cas ont été traités pour la deuxième année d’opération. La Citizen Support Unit traite en moyenne 125 cas par jour », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le Chief Executive Officer de Mauritius Telecom, Sherry Singh, s’est attardé sur les profits de la compagnie qui, selon lui, « était tout le temps profitable ». Et de laisser entendre : « Kan noun pran en 2015, nou finn remarke ki so profi finn diminye par 47% ant 2011 ek 2014. »

Il a affirmé que l’équipe dirigeante a pu, avec les 2 300 employés, renverser cette situation durant ces derniers quatre ans. « On était sorti de Rs 1,8 milliard pour être au seuil de Rs 990 millions, mais on a redressé la barre en atteignant des profits de Rs 1,3 milliard », a déclaré Sherry Singh. « Ena pe dir nou finn rekile. Mo panse CSU kapav avoy nou exper pou explik nou kouma noun rekile », a-t-il ironisé en conclusion.