En attendant l’affinage du chiffre final, celui annoncé de 23,112 sur les 42,052 inscrits, soit 54,96% de votants, est le plus faible des taux de participation à une élection à Belle-Rose/Quatre-Bornes (n°18) et probablement d‘une partielle depuis l’indépendance. Le précédent record était celui de 1992 à Port-Louis Est/Port-Louis Maritime où seulement 57% des électeurs s’étaient déplacés pour le remplacement de Cassam Uteem, qui avait démissionné pour être nommé Président de la République.

Le taux d’abstention de 45,04 % de cette partielle au n° 18 éclipse l’élection de 2005 (19,29%), celle de 2010 (23,07%) et de 2014 (26,40%). Si la tendance à la baisse ne s’est pas démentie lors des trois derniers scrutins, elle est cette fois-ci tombée brutalement, frôlant les 50%, n’était-ce qu’un dernier sursaut des électeurs en dernière heure, alors qu’en début de journée, le mouvement vers les centres de vote était relativement lent.

C’est surtout au niveau des deux écoles Remy Ollier que les électeurs se sont tardivement déplacés pour atteindre et dépasser les 50% après avoir musardé à 10% derrière les autres centres de vote pendant toute la journée. Et il ne faut pas s’y tromper, la présence simultanée d’Arvin Boolell (Ptr) et Nita Juddoo (MMM) dans ces écoles ne relève pas du hasard. Les plus forts taux de participation ont été enregistrés à l’école Gaëtan Raynal Sc avec 57,68% et Baichoo Madhoo GS (57,30%). L’école qui a enregistré le plus grand nombre de votants est celui de Louis Nellan A GS avec 4293 votants. Les hommes ont très légèrement voté plus que les femmes, avec 50,57% contre 49,43 %.

A qui profitera cette forte abstention ? Verdict demain à partir de huit heures au Sodnac Government School où débutera le décompte des voix.

Dans une conférence de presse à 19h à son bureau, le commissaire électoral Irfan Rahman a confirmé que les 200 électeurs qui n’avaient pas reçu leur courrier pour le changement de bureau de vote ont finalement pu voter.

Quant à ceux qui ne figuraient plus sur le registre des électeurs de Belle-Rose/Quatre-Bornes, il a expliqué que la Commission électorale a effectué deux visites au domicile des habitants de ces deux localités et a fait savoir à ceux qui n’avaient pu s’enregistrer de le faire. Selon la loi, il appartient aux habitants de s’inscrire comme électeur.

Irfan Rahman a confirmé, par ailleurs, le faible taux de participation de 54,96 %.