En fonction des témoignages recueillis à ce jour et des éléments observés sur le site du drame, la police travaille pour déterminer les causes exactes du drame survenu lundi matin sur la route, non loin de Beaux Songes. Le choc entre l’autobus de la CNT et le 4×4 impliqué ayant été frontal, il faudra déterminer les conditions dans lesquelles les deux véhicules roulant en sens opposé se sont retrouvés face à face. Il faisait encore sombre au moment de l’accident : l’autobus roulait en direction de Flic en Flac et le 4×4 se rendait à Vacoas, où vivaient la plupart des occupants. À ce stade, il est clair que la vitesse est un des facteurs expliquant la violence du choc.
Orélie Charlot, 23 ans, Elodie Ramchurn, 23 ans, Parvesh Ramchurn, 20 ans, Navnish Ramchurn, 18 ans, Cédric Bozelle, 23 ans, et Andy Chowrimootoo, 24 ans, ont perdu la vie au moment de l’impact ou juste après. Quatre personnes ont été admises à l’hôpital pour des soins. Parmi, Vishal Kaitoo, 35 ans, qui était au volant de l’autobus. L’homme a dû être extirpé du véhicule où il s’est retrouvé coincé. Roshan Ramchurn, 16 ans, a signé pour quitter l’hôpital, contre l’avis médical. Bien que sous le choc et blessé, il a voulu assister aux funérailles de son frère et de son cousin.
Les victimes de cet horrible accident étaient considérées comme de bons vivants, des jeunes de leur temps, dont les proches attendaient le retour. Tous revenaient d’un White Afternoon, fête dansante organisée à Flic en Flac. Les familles touchées par ce drame ont été durement bouleversées, abandonnées entre tristesse, incompréhension et colère.
À quelques jours des fêtes, ce drame a aussi provoqué un grand choc dans le pays.