Laurent Laville, un jeune de 18 ans habitant Pointe-aux-Sables, a succombé à ses blessures reçues lors d’un accident de moto, alors qu’il était en compagnie de son frère et de la petite amie de celui-ci. Grièvement blessé, il avait été admis à l’unité des soins intensifs de l’hôpital Jeetoo, mais il a rendu l’âme hier à 14 h 40, quatre jours après.
Ce grave accident de la route a eu lieu vers 8 h 45, dimanche dernier, non loin de la Compagnie Mauricienne de Textile (CMT) à La Tour-Koenig. Laurent Laville devait fêter ses 19 ans le 3 novembre prochain et avait des projets plein la tête. « Il voulait s’expatrier pour gagner sa vie comme cuisinier, il adorait la cuisine », confie Nicole Perrine, la mère du défunt. Dimanche dernier, il devait se rendre à la plage en compagnie de son frère aîné, Jeremy, et de la petite amie de celui-ci. Arrivé à proximité de la CMT, une grave collision a eu lieu entre deux motos et le jeune homme a été balayé par l’un des véhicules. D’après deux témoins de la scène, le jeune aurait reçu un grave coup au genou. Grièvement blessé, Laurent Laville a aussitôt été admis à l’unité des soins intensifs de l’hôpital Jeetoo et a été plongé dans le coma. Malheureusement, il a rendu l’âme hier après-midi à 14 h 40. Le décès du jeune homme est attribué à une septicémie.
Nicole Perrine, la mère du défunt, est inconsolable. « Depuis mon divorce, je me suis rapprochée de mes quatre enfants. Vu que Laurent est souvent à la maison, j’étais plus proche de lui que des autres, car je passais beaucoup plus de temps avec lui. Ce n’est pas facile du tout. C’était mon bras droit. J’ai l’impression d’avoir perdu une partie de moi », déclare-t-elle, incapable de contenir ses larmes. Jeremy, le frère aîné, Élodie, sa petite amie, et Aurélie, l’une des soeurs de la victime, sont tout aussi accablés par la douleur. Laurie, la benjamine de la famille, tout juste âgée de six ans, ne semble quant à elle pas se rendre compte des événements. « Vas-tu te mettre à pleurer toi aussi ? », demandait-elle innocemment à quelques proches cet après-midi lors des obsèques.
Certains habitants du quartier venus apporter leur soutien à la famille Laville déplorent pour leur part un laisser-aller de la police de la localité. « Des rallyes de moto ont souvent lieu dans cet endroit et à plusieurs reprises je suis allé me plaindre auprès des policiers », avance un habitant. « Cependant, il n’y a eu aucun changement. J’espère qu’un cas pareil ne se reproduira pas à l’avenir ». Et de lancer un appel aux autorités pour que les mesures nécessaires soient entreprises pour que des motocyclistes imprudents ne fassent pas d’autres victimes. À noter que les deux motocyclistes impliqués dans cet accident ont été soumis à un alcootest, qui s’est révélé négatif.