CYNTHIA LECORDIER

Le Pape à Maurice ! Cette nouvelle que nous avons reçue le 27 mars a rempli de joie les cœurs de tous les Mauriciens. Qui plus est, la visite aura lieu le 9 septembre, en la fête du Bienheureux Père Laval, une double grâce (on espère tous que cet événement contribuera à la canonisation de notre cher Papa Laval). Depuis, c’est l’effervescence !

C’est après 30 ans qu’un Pape foulera à nouveau le sol mauricien et petits et grands, de toutes communautés confondues, viendront des quatre coins de l’île pour l’accueillir. Car le Pape François n’est pas uniquement l’évêque de Rome et le chef de l’Église catholique, mais également un homme qui n’a pas peur d’aller au-delà des frontières et des conventions pour promouvoir la paix et la dignité humaine. Il est admiré et respecté par beaucoup pour cela. Accueillir le Pape dans notre petite île, c’est une grande joie avec une grande responsabilité. Il faut veiller à la sécurité du Saint Père et de tout un chacun, prévoir des déviations routières et beaucoup de préparatifs pour la messe, qui implique les différents mouvements de l’Église et ainsi que l’accueil des pèlerins d’ici et d’ailleurs. Cette visite est aussi Sa visite dans l’océan Indien et beaucoup de pèlerins de l’île Rodrigues, de La Réunion et des îles avoisinantes préparent leur voyage à Maurice dans le but de voir le Pape et d’écouter son message.

Après l’élévation de Mgr Maurice Piat au rang de Cardinal en 2016 et, plus récemment, Mgr Ian Ernest comme représentant de la communion anglicane au Vatican, la visite du Pape à Maurice n’est pas un hasard. Elle nous démontre que, malgré le fait que nous soyons une petite île au milieu de l’océan Indien, nous avons beaucoup à offrir. Maurice, étant un pays multiculturel et plurireligieux, est représentatif du monde et nous réussissons à vivre dans la paix, même si parfois il y a quelques tensions.

Le thème de la venue du Pape c’est “Pèlerin de paix”, qui rejoint parfaitement ce dont le monde a besoin, comme pour nous encourager à avoir la foi, une foi brûlante et agissante pour continuer à œuvrer pour la paix autour de nous, dans nos familles, dans notre île et dans le monde.