Le magistrat Daniel Dangeot, siégeant en cour de Bambous, a rayé une charge d’agression retenue contre un certain Cyril. Il lui était reproché d’avoir agressé son beau-frère, un gérant de restaurant, le 5 mai 2011. Le magistrat a noté plusieurs incohérences dans les différentes versions données par la victime alléguée.
Tout d’abord, un témoin oculaire a indiqué qu’il n’y avait pas eu d’agression. En Cour, le gérant a confié qu’il dînait dans son restaurant, vers 21 h le 5 mai 2011, quand son beau-frère Cyril serait venu l’agresser. Toutefois, dans sa déposition à la police, la victime alléguée a relaté qu’il se trouvait sur l’aire de stationnement et s’apprêtait à rentrer chez lui sur son scooter quand Cyril l’a agressé.
Or, selon l’acquitté, c’est le gérant du restaurant qui aurait commencé l’altercation en lançant une brique sur sa voiture, après l’avoir menacé. Cyril a d’ailleurs rapporté le cas à la police. Il a ensuite nié toute agression sur son beau-frère et dément les dires selon lesquels il aurait couru derrière le scooter avant d’être stoppé par une jeune femme quand il aurait tenté d’entrer dans le restaurant.
Après avoir considéré les preuves présentées en cour, le magistrat a noté plusieurs incohérences dans les différentes versions du beau-frère. Notamment, qu’il aurait concédé avoir été agressé dans son restaurant, alors qu’il a indiqué ailleurs qu’un témoin a empêché Cyril de commettre un tel acte. De plus, la jeune femme, présentée comme témoin oculaire par le gérant, a déclaré à la police qu’elle n’avait vu aucune agression. Le magistrat a donc décidé de rayer la charge d’agression portée contre Cyril.