Rajkamal Taposeea, Paul France Tennant, Mukesh Balgobin, Edgar André Julienne Jr, Jean Noël Fayolle et Frantz Merven: un board des administrateurs 2017 qui s'est effrité au fi l des mois et aujourd'hui en rupture

L’assemblée générale élective du Mauritius Turf Club aura lieu cet après-midi au siège du Mauritius Turf Club. Sept candidats avaient postulé pour les deux postes à pourvoir . Mais ils ne sont plus que six après le retrait d’Amitsingh Rajarai.

600 membres du club voteront pour  les deux nouveaux administrateurs du Mauritius Turf Club pour la saison 2018. Ils auront à choisir entre JeanNoël Fayolle,le président sortant, Abdullah Atchia, qui se représente pour la troisième fois, Locknath (Rajesh) Servansingh, Vinod Beeharee, Denis Doger de Spéville et Ravi Kumar Ramnarain.

Ce qui saute aux yeux chaque année, c’est que ces élections suscitent un engouement hors norme, bien que tout le monde sait que le poste d’administrateur n’est pas rémunéré. Ce qui pousse à se demander pourquoi un intérêt si croissant pour ce fauteuil. On peut croire que l’intérêt majeur est de faire que le club sorte gagnant des élections vu que chacun dit vouloir apporter sa petite contribution pour des lendemains meilleurs. Mais que voit-on ? Une guerre de clans fait son apparition sur les réseaux sociaux et certains vont même plus loin, et c’est un déshonneur pour un club qui a plus de 200 ans d’existence.