Les collèges catholiques, et particulièrement ceux situés en régions urbaines, ont enregistré durant la journée d’hier une grosse demande pour les 50% de places en Form I qu’ils allouent selon leurs critères. La majorité des demandeurs au Collège St-Esprit et au Collège St-Joseph ont obtenu un “grade aggregate” de 20 unités – 24 unités aux examens du CPE et, parmi, de nombreux enfants ayant décroché une place dans un  National College. « Nous sommes heureux que nos collèges sont toujours appréciés des parents. Mais nous ne pouvons offrir davantage de places. Il y aura certainement beaucoup de déception et d’amertume vendredi. Nous comprendrons les sentiments des parents » dit Dominique Seblin, rectrice du Collège St-Joseph.
Rappelons que, selon un accord avec le ministère de l’Education, les collèges du BEC ont le droit d’offrir 50% de leurs places disponibles en Form I d’après leurs propres critères, tandis que l’autre moitié des places sont remplies par le gouvernement. Il y a 800 places à la disposition du BEC. Mais le diocèse de Port-Louis, depuis quelques années, a fait le choix de   “mixed abilities” pour l’admission en Form I, c’est-à-dire que les places sont proposées à ceux ayant décroché des résultats dans la fourchette de 15 à 20 unités.  
Comme pour les années précédentes, le plus grand nombre de demandes est du côté du Collège St- Esprit, Quatre-Bornes. « Il est réconfortant de voir que le St-Esprit a toujours la cote auprès des parents. 80% des demandeurs ont obtenu d’excellents résultats au CPE et un grand nombre d’entre eux ont obtenu une place dans un collège d’Etat régional ou national. Leur intérêt pour le St-Esprit est une indication que ces parents recherchent quelque chose de plus que le côté académique. Ceux que nous avons rencontrés hier apprécient la discipline, les activités extracurriculaires et toute la dimension du curriculum qui forge la personnalité et le développement global des jeunes », dit Jacques Malié, recteur de l’établissement.
Il y a eu plus de 200 demandes pour les 55 places proposées au Collège St-Joseph, à Curepipe. « Les demandeurs viennent de régions très éloignées, tels Vieux-Grand-Port et L’escalier, et sont de toutes les communautés religieuses et de toutes les cultures.  Les parents recherchent principalement la discipline et l’encadrement que leurs enfants recevront chez nous. Nous sommes désolés pour ceux qui ne pourront obtenir une place et je comprends l’amertume des parents dont les enfants ont bien travaillé et qui s’attendaient à une place, comme ils le disent, dans un “bon collège” », lance Dominique Séblin. Les 17 collèges catholiques afficheront la liste d’admis pour les 50% de places après-demain.