AFFAIRE BOSKALIS : Audition des Néerlandais, De Goede premier témoin a être entendu par visioconférence

Le procès intenté à Siddick Chady, pour corruption, et Prakash Maunthrooa, pour entente délictueuse, dans l’affaire Boskalis s’est poursuivi hier en Cour intermédiaire devant la magistrate Wendy Rangan.  Antonius Theodorus Johannes Wilhelmus de Goede, un des représentants de la firme Boskalis attendu pour témoigner par visioconférence, devra revenir le 28 septembre de cette année. La visioconférence avec le témoin néerlandais a bien eu lieu hier, mais faute d'interprète à Maurice, l'affaire a dû être renvoyée. Lors de la séance d'hier, il a aussi été question du fait que le témoin néerlandais pouvait s'exprimer en anglais, ce dernier ayant consigné une déposition à la police en anglais. Toutefois, interrogé par la magistrate Rangan, de Goede devait répondre qu'il comprenait l'anglais mais qu'il aurait préféré s'exprimer dans sa langue maternelle, le néerlandais. La magistrate a ainsi statué que le témoin n'est pas assez familier avec l'anglais pour pouvoir être interrogé uniquement dans cette langue. La séance a ainsi dû être ajournée faute d'interprète. Antonius Theodorus Johannes Wilhelmus de Goede sera attendu le 28 septembre pour son témoignage dans cette affaire. Le témoignage de Jan Cornelius Haak, l'autre cadre de la firme Boskalis, a quant à lui été reporté à une date ultérieure.
Pour rappel, Siddick Chady, ancien président de la Mauritius Port Authority (MPA), est poursuivi sous l’article 7(1) de la Prevention of corruption Act (POCA), qui traite du délit de “public official using his office for gratification”. Il lui est reproché d’avoir reçu des pots-de-vin de compagnies étrangères, dont la firme hollandaise Boskalis, après que cette firme ait obtenu un contrat de dragage du Canal Anglais dans le port en 2006. Siddick Chady est représenté par Me Said Toorbuth.
Prakash Maunthrooa, ancien directeur de la MPA, est pour sa part accusé de complicité dans cette affaire. Il lui est reproché d’avoir organisé une rencontre entre Siddick Chady et un représentant de la firme hollandaise pour obtenir ledit contrat. Les faits se seraient produits entre le 1er août 2006 et le 12 avril 2007. Prakash Maunthrooa est représenté par Mes Antoine Domingue et Yash Bhadain.