Le juge américain Michael Obus a levé mardi les poursuites contre Dominique Strauss-Kahn pour crimes sexuels, mettant fin à trois mois d’une rocambolesque saga judiciaire qui a coûté à « DSK » la direction du FMI et fait dérailler ses ambitions présidentielles en France.