L’affaire de la nomination de Vijaya Samputh en tant que directrice du Cardiac Centre a été appelée devant l’Equal Opportunities Tribunal (EOT) aujourd’hui. Me Carole Green-Jokhoo, paraissant pour la première fois comme avocate du ministre Anil Gayan, a demandé un renvoi, vu le court délai qu’elle a eu pour préparer ce dossier. Le président de l’Equal Opportunities Tribunal, Denis Vellien, qui a accédé à cette demande, a également fait ressortir la nécessité de convoquer Vijaya Samputh comme « co-defendant » vu qu’elle est la première concernée dans cette affaire.
L’Equal Opportunities Commission, plaignante dans cette affaire, avait dans un premier temps mis en cause le Trust Fund for Specialised Medical Care, Vishwamitra Ramjee, le président de cette instance et le ministre de la Santé, Anil Gayan. Vijaya Samputh sera donc la quatrième « co-defendant », et elle sera informée de cette décision de l’EOT incessamment.
Au cours de la dernière séance appelée en novembre 2015, l’avocat Vikash Rampoortab, représentant les trois co-defendants, avait présenté trois motions, dont une pour que le ministre de la Santé soit mis hors de cause dans cette affaire. Ces motions seront débattues à la prochaine séance prévue le 28 janvier prochain.
Ce sera dorénavant Carole Green-Jokhoo, du bureau de l’Attorney General, qui défendra Anil Gayan, alors que Me Rampoortab représentera les autres co-defendants. Me Rishi Pursem représente, pour sa part, l’Equal Opportunities Commission.
À noter qu’Anil Gayan est absent du pays actuellement.