Le procès intenté à Rudolphe Derek Jean Jacques, alias Gro Derek, et à Bruno Wesley Casimir pour importation d’héroïne en 2012 se poursuit devant les Assises avec le témoignage des officiers de l’ADSU. L’un d’entre eux, confronté au fait qu’il aurait menacé Gro Derek de l’envoyer en prison en 2006, soit bien avant le démantèlement du réseau de drogue, a rejeté cette allégation.
Un officier de l’ADSU, qui avait procédé à une parade d’identification en présence de Hayeshan Maudarbacus en avril 2013, devait soutenir que celui-ci avait indiqué à la police « samem Casimir mo ti dir dan mo lanket-la ». Contre-interrogé par Me Deepak Rutnah, l’officier de l’ADSU devait par la suite confirmer qu’il connaissait bien Gro Derek et qu’il avait aussi été présent dans le passé lors de perquisitions à son domicile. De ce fait, l’avocat l’a questionné sur certaines allégations de menaces faites par Gro Derek.
Me Deepak Rutnah : En 2006, Derek dir ounn menas li ki ou pou ferm li pandan 3 an.
Officier de l’ADSU : Zame sa inn arive.
Me Rutnah : Li osi pe dir ki plizir fwa ounn aret li pou narnie ditou.
Officier de l’ADSU : C’est faux.
Me Rutnah : Derek pe osi dir ki ou ek ou lekip ti pe arsel li ek linn mem al fer konplint Police Complaint Commission.
Officier de l’ADSU : Sa mo pa rapel.
L’officier de l’ADSU avait aussi été confronté aux allégations formulées par le témoin Hayeshan Maudarbacus, ancien steward du Trochetia, qui avait indiqué qu’en 2010, il avait eu une rencontre avec Bruno Casimir et Gro Derek dans un véhicule à Flacq, alors que Seewoosing Dayal était le chauffeur. Maudarbacus avait soutenu que c’est Casimir qui devait lui donner des instructions sur la manière dont il devrait jeter les colis de drogue en mer. L’officier de l’ADSU devait confirmer en cour qu’il avait informé Bruno Casimir des allégations portées contre lui en présence de son avocat.
Gro Derek et Bruno Casimir ont plaidé non coupables des accusations portées contre eux. Gro Derek est accusé d’avoir, à deux reprises, soit en janvier 2012 et en juin 2012, remis à chaque fois 6 kg d’héroïne au témoin Seewoosing Dayal, chauffeur de taxi de son état. La drogue avait été répartie dans des bouteilles en plastique. Gro Derek est aussi accusé d’avoir remis une somme de 45 000 euros à des intermédiaires pour financer l’importation d’héroïne d’Afrique entre janvier et mai 2012.
Bruno Casimir, skipper de profession, est quant à lui poursuivi devant la Cour d’assises sous deux chefs d’accusation. Il est accusé d’avoir transporté les bouteilles contenant la drogue que Gro Derek aurait remise à Seewoosing Dayal, à bord de son bateau.