Les pilotes souhaitent la réintégration du capitaine Hofman pour un retour à la mormale

Air Mauritius est sortie de son mutisme ce mardi en répondant via un courrier, aux syndicats des employés qui déploraient – dans une lettre envoyée au CEO Somas Appavou le 12 février dernier – le silence de la compagnie d’aviation nationale en ce qui concerne ce qu’ils appellent «unfair dismissal of Captain Patrick Hofman».

Pour rappel, le commandant Hofman avait été mis en pied depuis octobre dernier avec deux de ses collègues, Patrick Gébert et Bain Ulyate lors de l’épisode de plusieurs annulations de vols pour cause de maladie d’une douzaine de pilotes. Ces deux collègues ont été réintégrés mais pas lui.

Dans ce courrier, signé Fouad Noorally, MK fait ressortir que: « As for the case of capt. Hofman we have been informed that it is currently the subject matter of discussions between the parties, in the same spirit, to seek a satisfactory solution for all parties».

Le travail du comité Ad hoc mis sur pied spécialement pour étudier le cas des pilotes est aussi évoqué.

Reste que dans les faits, le Ad-hoc committee ne s’est pas réuni depuis un moment.

Dans leur courrier du 12 février, les syndicats des pilotes à MK, la MALPA/AEA,  jugeant la mise à pied de leur collègue «injuste et inacceptable» déplorent également cette lenteur. Ils dénoncent en effet que le comité Ad Hoc mis sur pied pour se pencher sur ce dossier demeure silencieux depuis deux mois sans qu’aucune decision n’ait été prise.

Lassés de ce silence de la direction sur ce dossier, les syndicats ont prévenu qu’ils n’hésiteraient pas à mener certaines actions en toute légalité sans que cela n’affecte les opérations normales de la compagnie d’aviation nationale.

Les choses pourraient peut-être évoluer plus rapidement car il semblerait que l’annulation du vol MK646 vers Singapour, pour des raisons commerciales et opérationnelles, hier, relèverait de ces actions légales annoncées par les syndicats des pilotes qui comptent désormais ne pas faire plus comme ils l’avaient fait pour sortir de la crise Post-Berguitta sur la destination Rodrigues.

Il semblerait aussi au vu de la réponse de MK que la hiérarchie ait compris que cet archanement à faire du commandant Hofman le bouc -émissaire d’une action collective est contre-productive et le supplément d’âme offert par les pilotes à la compagnie est en train de se liquéfier.

D’où sans doute le rappel de l’EVP Legal,Fooad Nooraully, au nom du CEO, que « Air Mauritius as a responsible employer, promotes sound and constructive industrial relations in order to safeguard the interest of all stakeholders including employees. In an increasingly competitive environment, you will surely agree that both the employer and unions of employees of employees must work together in the interest of our national airline and its long-term sustainability and productivity ».

La fin de la crise devrait être très proche.