Les résultats des deux échantillons de sang de League of Legends envoyés au Laboratoire des Courses Hippiques en France par Quantilab, à la demande de la GRA sont arrivés, vendredi.

Ils confirment la présence de l’EPO humain, un produit inter- dit, dans le système du cheval entraîné par Preetam Daby qui figurait sur les entrées de la douzième journée.

C’est le troisième cas de dopage, relevé au grand jour, depuis le début de la saison, après ceux de Maxamore et Aspara, de l’écurie Rousset.