Le procès intenté par le DPP à la MCB dans l’affaire de détournement de fonds du National Pension Fund (NPF) a repris hier en Cour intermédiaire devant les magistrats Renuka Dabee et Vijay Appadoo. Le Fraud and Risk Manager de la MCB, Clifford Allet, représentant cette banque dans ce procès, avait été appelé à la barre des témoins. Lors de son contre-interrogatoire, mené par l’avocat de la poursuite, Me Rashid Ahmine, Senior Assistant DPP, ce dernier a voulu présenter une lettre que l’ancienne Chief Accountant du NPF, Ameenah Rojoa, avait envoyée à la Banque de Maurice. L’homme de loi de la MCB a objecté à la production de ce document, arguant qu’Ameenah Rojoa a déjà été entendue en tant que témoin de la poursuite dans ce procès et que la défense n’aura pas l’occasion de l’interroger à nouveau. Me Éric Ribot a souligné que cette situation peut porter préjudice à la banque. Les magistrats feront connaître leur “ruling” le 30 mars.
Rappelons que ce procès fait suite à l’affaire du détournement de Rs 881,6 millions déposées à la MCB par le NPF. La banque est poursuivie sous les articles 3 et 8 de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act couplés à l’article 44 (2) de l’Interpretation and General Clauses Act. Mes Maxime Sauzier et Éric Ribot défendent les intérêts de la MCB alors que la poursuite, elle, est représentée par Me Rashid Ahmine, assisté par Mes Prashant Bissoon et Yogesh Bookhun.