Le procès intenté à la MCB dans l’affaire de détournement de Rs 881,6 M au détriment du National Pension Fund (NPF) s’est poursuivi hier. Les débats étaient axés sur la présence prolongée de Robert Lesage à la banque alors qu’il avait pris sa retraite, période durant laquelle la fraude avait été commise. Le Fraud Auditor de la MCB, Clifford Allet, représentant la banque en cour, a réitéré que ce n’était pas un cas exceptionnel et que plusieurs personnes ayant pris leur retraite avaient été autorisées à compléter les dossiers sous leur responsabilité ou à apporter leur aide. Le procès a été ajourné au 19 mai.
Le contre-interrogatoire de Clifford Allet se poursuit en Cour intermédiaire devant les magistrats Renuka Dabee et Vijay Appadoo. Clifford Allet, questionné par Me Rashid Ahmine de la poursuite, a confirmé que Robert Lesage était ainsi resté à la banque pour s’occuper de certains dossiers sous sa responsabilité jusqu’en janvier 2003, alors qu’il avait pris sa retraite en 2001. Me Ahmine, lui, a alors demandé comment un retraité avait pu donner l’autorisation de signer des documents confidentiels en relation avec le transfert de fonds à la NPF et d’envoyer des correspondances à cette entité. Clifford Allet devait répondre que les employés de la banque avaient suivi les instructions de Robert Lesage aveuglément, car il « était comme un modèle pour eux de par son influence ». Pour Clifford Allet, Robert Lesage a « abusé de leur confiance ». Clifford Allet devait cependant concéder que les employés qui avaient suivi les instructions de Robert Lesage ont agi sans respecter les procédures de la banque. Il a aussi indiqué que, durant la période de 2002 à 2003, la banque a connu une restructuration et certains postes, dont celui de Zone Manager qu’occupait Robert Lesage avant sa retraite, n’étaient plus occupés. Il a ajouté qu’il n’y a eu aucune communication officielle pour annoncer qui remplacerait Robert Lesage après son départ, bien qu’un employé eût pris la charge des dossiers de Robert Lesage par la suite. Le procès a été ajourné au 19 mai.