L’Independent Commission Against Corruption (ICAC), a, quelques jours après l’analyse qu’a faite le Directeur des poursuites publiques (DPP) sur l’enquête menée par la commission anti-corruption, logé les accusations formelles contre Yodhun Bissessur et Anerood Jeebodhun, deux fonctionnaires affectés au bureau de l’évaluation. Ils seront poursuivis pour abus dans l’exercice de leurs fonctions sous les sections 7 (1) et 83 du Prevention Against Corruption Act (PoCA).
Le procès sera appelé pour la première fois le 13 mai prochain. Yodhun Bissessur, qui est âgé de 51 ans, est le directeur du Valuation Office de l’État. Selon l’acte d’accusation, il est accusé d’avoir usé de sa position professionnelle pour 1) hausser la valeur du bâtiment qui abritait l’ancienne clinique de Rs 75 à Rs 120 millions au bénéfice des actionnaires de l’ex-compagnie propriétaire et 2) d’avoir fait le personnel du Valuation Office évaluer des équipements qui se trouvaient alors dans l’établissement pendant les heures de travail, en se servant des équipements qui sont à la disposition des membres de son équipe, pour une somme d’argent qu’il n’était pas autorisé d’en recevoir.
Le coaccusé, Aneerood Jeebodhun, 59 ans, aurait procédé à une seconde évaluation de la clinique, en gonflant la somme initiale, à l’intention des actionnaires. Les délits allégués auraient été commis en septembre 2010.
L’accusation a assigné 14 témoins, dont Om Kumar Dabidin, qui assumait l’intérimat au poste de chef de cabinet au ministère de la Santé à l’époque incriminée, l’Acting Deputy Director du Valuation Office, et Navin Jeetun, l’actuel Government Valuer.