John Mac Avarey est amer sur le peu d’enthousiasme des autorités mauriciennes pour élucider le meurtre de son épouse

John Mc Areavey, dont l’épouse, Michaela Harte, avait été retrouvée morte dans la chambre 1025 de l’ex-hôtel Legends, se dit outré que cela fait plus de neuf ans que justice n’a toujours pas été rendue dans cette affaire.

John Mc Areavey a enregistré un podcast en neuf parties dans lequel il s’exprime sur cette affaire et lance de vives critiques contre la justice mauricienne qui, dit-il, « needed to do more to bring her (Michaela Harte) killers to justice ». Il estime que rien n’a été entrepris jusqu’ici parce qu’il n’est pas Mauricien et demande l’intervention des politiciens irlandais auprès des autorités mauriciennes.

John Mc Areavey dit craindre que les autorités mauriciennes aient abandonné cette affaire et que justice ne soit jamais rendue. Il s’est aussi exprimé à la presse internationale suite à la diffusion de ce postcast et affirme que « for them to just park everything, to ignore me because I’m in Ireland and I’m out of sight and out of mind isn’t good enough ».

John Mc Areavey estime que Maurice ne peut continuer de faire sa promotion en tant qu’île paradisiaque avec un tel système judiciaire. « You can’t continue to dress your country as ‘Paradise Island’ if you’re not going to be accountable when things go wrong », estime-t-il.

Dans cette bande, John Mc Areavey rappelle qu’en 2017 il avait rencontré des enquêteurs ainsi que le Directeur des Poursuites publiques, Me Satyajit Boolell mais, dit-il, rien n’a été fait jusqu’ici. Il avait même promis une récompense de Rs 2 M à quiconque aurait des informations à donner pour faire la lumière sur cette affaire.

Le frère de Michaela, Mark Harte, figure également dans le podcast, tout comme la soeur de M. McAreavey, Claire. Ils demandent aussi l’intervention des politiciens irlandais.

« Inevitably we need action to the questions that I am posing to the Mauritian authorities, I would like our political representatives on this island to pose the same questions through the correct channels and to ask ‘what is happening with this case and what are you going to do? They can ignore me but they can’t ignore our political representatives in Ireland », dit-il dans le podcast.

Michaela Harte, jeune mariée venue passer sa lune de miel à Maurice avec son époux John McAreavey, avait été agressée et a perdu la vie le 10 janvier 2011 alors qu’elle se trouvait dans la chambre 1025 de l’ex-hôtel Legends.

Selon son époux, elle y serait allée chercher des biscuits. L’enquête de la MCIT avait ainsi débouché sur l’arrestation de deux anciens employés de l’hôtel, Avinash Treebhoowon et Sandip Moneea, qui avaient fait face à un procès devant les Assises avant d’être relaxés lors d’un verdict unanime des neuf jurés quant à leur non-culpabilité.

Les autorités mauriciennes travaillent depuis sur une deuxième enquête pour faire la lumière sur cette affaire.