L’enquête préliminaire dans l’affaire du meurtre de la ressortissante irlandaise Michaela McAreavey, née Harte, survenue au Legends, Grand-Gaube dans l’après-midi du 10 janvier, a pris fin en Cour de Mapou, vendredi. La magistrate Sheila Bonomally, qui préside les travaux de ladite enquête, fera connaître lundi sa décision de déférer les accusés Avinash Treebhowon et Sandip Moonea, deux employés de l’hôtel, aux Assises ou non. Durant la semaine, trois témoins ont été entendus, dont la Star Witness, Raj Theekoy. Après avoir auditionné au total 11 témoins, la magistrate devra décider s’il y a matière à maintenir la charge de « Murder » contre les suspects devant la Cour d’Assises ou pas.
La semaine a été marquée par deux séances relativement courtes, durant lesquelles trois témoins au total ont été entendus, à commencer par Raj Theekoy, la pièce-maîtresse de l’accusation. Ce dernier a obtenu l’immunité totale de toutes poursuites par le Directeur des poursuites publiques (DPP). Lors de son interrogatoire, lundi, par Me Medhi Choonee, représentant l’accusation, ce valet de chambre de profession, a déclaré à la cour avoir distinctement entendu une voix féminine crier « aaaah » à trois reprises à l’intérieur de la chambre 1025. Cela s’est produit aux alentours de 14h45 ce jour-là. Cinq à six minutes après avoir entendu les cris, il a vu ses deux collègues, les accusés Avinash Treebhowon et Sandip Moonea qui venaient de la direction de ladite chambre. Lorsqu’il les a vus, ils se trouvaient à environ deux pieds de la porte de la chambre 1025, qu’il n’était pas en mesure de voir.
Le témoin a fait ressortir qu’à l’heure à laquelle il s’est dirigé vers la chambre 1025, son collègue Avinash Treebhowon y travaillait. Du reste, son chariot, sur lequel était inscrit le nom « Avinash Treebhowon » se trouvait devant la porte de la chambre, qui était fermée : « J’ai alors entendu une voix de femme qui provenait de la chambre. Elle a crié « aaaah » à trois reprises. Lorsque j’ai entendu la voix, j’ai eu peur, parce que je n’avais jamais entendu une chose pareille auparavant. L’impression que j’ai eue, c’était qu’une femme et un homme se disputaient à l’intérieur de la chambre. »
Poursuivant son récit, le témoin a expliqué qu’il avait alors décidé d’attendre près de la chambre 1021 afin de voir qui sortirait de la chambre en question. Cinq à six minutes après avoir entendu les cris, il devait voir ses deux collègues, Avinash Treebhowon et Sandip Moonea venir de la direction de la chambre. « Je me tenais alors près de la chambre 1021. De là, je n’étais pas en mesure de voir l’entrée de la chambre 1025, puisque le couloir qui mène à la chambre est en forme de ‘L’ (…) J’ai alors vu l’accusé n° 1 (NDLR: Avinash Treebhowon). Sa main droite était à côté de son visage. Il était trempé et s’essuyait le visage. Il avait l’air quelque peu inquiet. L’accusé n° 2 (NDLR: Sandip Moonea) est alors sorti de l’arrière pour marcher aux côtés d’Avinash. Lui aussi avait l’air un peu inquiet. J’ai choisi de retourner à la chambre que j’étais en train de nettoyer alors, la 1011. J’avais quitté mon chariot là-bas », a déclaré le témoin en substance.