AGRICULTURE—FORMATION: Le MAA sensibilise les élèves à l'agriculture organique

Le Mouvement Autosuffisance Alimentaire (MAA) poursuit sa campagne de sensibilisation des élèves du primaire au sujet de l'agriculture organique. En collaboration avec la firme Harel Mallac et l'Ong Mission Verte, il a lancé ce projet dans cinq nouvelles écoles primaires du gouvernement, soit la Nicolay G, l'Elsie Prêle GS, la Raoul Rivet GS, la Christian Barbe GS et la New Pailles GS. Le thème était “J'aime ma Terre”.
Eric Mangar, manager du MAA, déclare que ce projet vise à faire comprendre la sécurité alimentaire aux enfants. « Ces enfants sont les garants de notre biodiversité à long terme et si nous ne les exposons pas à la faune et la flore dans la terre, qui le fera ? » s'interroge-t-il. De l'autre côté, la population mauricienne vieillit et les connaissances en matière agricole disparaissent. De ce fait, ajoute-t-il, « nous devons les exposer à l'agriculture organique dès leur plus jeune âge ».
Notre interlocuteur dit constater que dans toutes les écoles où ce projet est implémenté, les enfants sont « très enthousiastes » au sujet de la terre. « Parfois, ils sont dépassés par le système d'éducation. Mais originellement, ils aiment la terre, ils veulent planter et cultiver des légumes. Nous devons donc les aider », dit-il. Selon lui, ce projet est un « laboratoire » pour les enfants, où ils apprennent le concept de germination des plantes et des bactéries vivant sous terre. Il est aussi question de “mixed cropping” et de « la manière dont les légumineuses enrichissent notre terre naturellement ».
Eric Mangar dit aussi avoir constaté que ce projet intéresse également les enseignants. Il estime que sur le long terme, ce projet devrait devenir un outil avant de louer « la collaboration entre les Ong, le secteur privé et le milieu éducatif au bénéfice du développement de l'enfant ». Et d'ajouter qu'une quarantaine d'employés de Harel Mallac se sont portés volontaires pour animer des sessions sur le 4R (Reduce, Re-use, Recycle and Rot – compostage) et la consommation durable à l'intention des élèves des cinq écoles précitées.
Quant au MAA, outre les conseils techniques, il offre aussi des bacs de jardinage, des semences pour une année ainsi que certains équipements agricoles aux écoles. Des semences sont aussi offertes aux élèves pour qu'ils puissent les cultiver chez eux, du moins ceux possédant une arrière-cour. D'autres les cultivent dans des bacs offerts par le MAA. Ce dernier compte implémenter ce projet bientôt dans une dizaine d'écoles primaires situées sur la côte ouest du pays, avec le soutien de la CSR Foundation.