Le CEO d’Air Mauritius, Somass Appavou a confirmé à la Réunion l’annulation d’au moins 25 vols pendant le mois d’avril mais a tenu à minimiser cette donne. C’était lors d’une visite à l’île soaur la semaine dernière.

Il explique que la compagnie prévoit toujours un peu en plus. Mais que ces vols-là ne sont pas commercialement viable cette année, ce qui explique leur annulation. Il a farouchement nié que cela avait à faire avec un quelconque manque de pilotes. « Il y a assez de pilotes à Air Mauritius, Ils 202 pilotes, dont la moitié sont des Mauriciens ». Il a ajouté que la compagnie a recruté huit nouveaux pilotes depuis le début de l’année sans préciser combien avaient quitté la compagnie aérienne ces derniers temps. Aucune mention n’a été faite sur la crise qui perdure avec les pilotes depuis les annulations de vols inopinées le 5 octobre  2017.

Au sein de la compagnie aérienne, d’autres affirment que d’annulation des 25 vols du mois d’avril  relève d’un manque de pilotes à Air Mauritius et d’une collaboration moins évidente des pilotes actuels qui auraient décidé de faire le minimum syndicale tant que le capitaine Hoffman ne sera pas réintégré comme l’ont été ses deux collègues suspendua avec lui. D’ailleurs une nouvelle réunion de conciliation est prévue cette semaine au Ministère de l’emploi dans cette affaire qui pourrit les relations industrielles à Air Mauritius. Les relations industrielles avec le personnel naviguant ne sont aussi pas très brillantes. Ceux-ci sont dans l’attente de la révision de leur conditions de service.

Par ailleurs, malgré l’affirmation de son CEO, la compagnie aérienne nationale est officiellement à la recherche de pilotes âgés de plus de 20 ans et au-dessous de 62 ans pour ses ATR 72 500/600 sur une base contractuelle de trois ans.