Les négociations entre Air Mauritius, la South African Airways, RwandAir et Kenya Airways, en vue de créer la première Alliance africaine dans le domaine de l’aviation civile, vont bon train. C’est ce qu’indiquent les milieux de la compagnie d’aviation nationale qui a tenu son assemblée générale annuelle jeudi à l’hôtel Hennessy Park, Ébène.

Dans une communication officielle émise à l’issue de cette réunion, Air Mauritius annonce qu’elle se prépare pour l’introduction de liaisons aériennes vers de nouvelles destinations, dont Bangkok, en Thaïlande, et Wuhan, en Chine.

Le plan d’action d’Air Mauritius, souligne la direction de la compagnie, est de transformer Maurice en un “hub” stratégique, et ce malgré les gros défis à relever, notamment concernant la montée des prix des carburants, la volatilité du taux de change et la concurrence internationale.  Air Mauritius veut solidifier son réseau de destinations en vue de positionner Maurice comme un “hub” stratégique entre l’Afrique et l’Asie.

Dans cette optique, la compagnie aérienne se penche sur un rehaussement du niveau de fréquences et sa connectivité avec différents marchés: l’Inde, le Sud-est asiatique, l’Afrique, l’Europe, l’Australie et l’océan Indien. Dans la même foulée, des négociations ont été engagées avec d’autres compagnies aériennes pour des partenariats. Pour renforcer la coopération régionale, des consultations ont démarré avec des compagnies aériennes africaines, dont la SAA, Kenya Airways et RwandAir, en vue de la création de la première Alliance africaine.