Le directeur exécutif d’Air Mauritius, Somas Appavou, qui rencontrait la presse à l’aéroport hier, a affirmé que la direction de la compagnie aérienne nationale s’attendait à recevoir aujourd’hui ou dans un délai raisonnable une correspondance de deux des trois pilotes dont les contrats avaient été résiliés la semaine dernière avant de s’engager dans les procédures d’appel contre la décision prise par la compagnie à leur égard. D’autre part, un comité de sages composé de cinq personnes a été institué afin de poursuivre le dialogue avec les syndicats et les pilotes afin de trouver une solution pérenne à leur problème.
Le directeur d’Air Mauritius avait choisi l’aéroport pour son point de presse afin de bien montrer que la situation était revenue à la normale. Il était entouré des membres de la direction de la compagnie ainsi que de plusieurs pilotes.
Somas Appavou a rappelé que la direction d’Air Mauritius a eu une réunion de travail hier matin, au ministère du Travail, en présence des syndicats des pilotes. « Je suis heureux de dire que cette réunion s’est bien passée », dit-il. Il a expliqué que la direction d’Air Mauritius a encore une fois précisé que les deux pilotes dont les contrats de travail ont été résiliés peuvent suivre les procédures pour faire appel de la décision de la compagnie et a précisé que le ministère a indiqué que les pilotes Ulyate et Hofman ont l’intention de le faire. De plus, il a affirmé avoir appris des représentants syndicaux que les lettres sont en cours de rédaction et seraient envoyées au management aujourd’hui. « Une fois les lettres reçues, notre Conseil d’administration se réunira dans les meilleurs délais afin d’étudier ces deux cas », a-t-il dit. Il a indiqué que le troisième pilote initialement licencié, le capitaine Gébert, qui a remis une lettre à MK lundi, a déjà été réintégré au « roster » et reprendra ses vols ce week-end.
Interrogé sur ce que le management attend en ce qui concerne les correspondances des pilotes Ulyate et Hofman, Somas Appavou a expliqué qu’il s’attendait à leurs lettres soient raisonnables afin qu’ils puissent retrouver leurs emplois. « Les lettres concernent un incident malheureux qui s’est produit. On leur demande d’avoir un peu de retenue et d’écrire des lettres qu’il faut et dont il existe des modèles. Je les laisse à leur propre conscience pour qu’ils écrivent une lettre comme il faut », dit-il.
S’agissant du recours aux pilotes étrangers au cas où le problème actuel se poursuit, Somas Appavou a indiqué qu’Air Mauritius est dans une situation où elle recrute des pilotes. « N’importe quel pilote mauricien ou étranger peut soumettre une application. La procédure est ouverte. D’ailleurs un avis dans ce sens a été publié dans les journaux durant le week-end ». Il a précisé que les pilotes de toutes les nationalités peuvent soumettre leurs applications. « Ce que nous recherchons c’est surtout la compétence ». Sans entrer dans les détails, le directeur d’Air Mauritius a indiqué que les salaires des pilotes dépendent de leur niveau dans la hiérarchie, de leurs qualifications et de leur expérience. De plus, a-t-il précisé, les salaires relèvent de contrats privés qu’il n’est pas raisonnable de révéler. Le directeur avait révélé au début de la semaine que les salaires des pilotes représentent 40 % de la masse salariale de la compagnie qui tourne autour de Rs 2,8 milliards. À une question concernant les pertes encourues, Somas Appavou est revenu sur le montant de l’ordre de Rs 120 M évoqué durant les trois premiers jours.
Dans l’entourage du management, on faisait comprendre hier soir que l’idée de sanctions n’est pas à l’ordre du jour et que l’apaisement est souhaité.
Par ailleurs, un comité de sages a été institué et aura pour tâche de poursuivre le dialogue avec les syndicats et les pilotes afin de trouver une solution pérenne à leurs problèmes. Ce comité sera constitué de pilotes, à savoir Dominique Paturau, Pramil Banymandhub et Samad Essoof, ainsi que deux représentants du management, Sudhir Beharry Panray et Jean Bernard Sadien.
Somas Appavou s’est réjoui de la bonne marche des opérations d’Air Mauritius ces derniers jours, suite à la reprogrammation de quelques vols. « Je suis donc particulièrement reconnaissant envers nos pilotes et nos équipes qui ont oeuvré sans relâche dans ce but », dit-il.
Selon les indications données par Somas Appavou hier soir, Air Mauritius a opéré 191 vols et transporté 25 000 passagers en 6 jours. Certains vols ont été reportés et certains passagers reroutés, et tous les passagers sont arrivés à leur destination.
Somas Appavou a annoncé que le nouvel Airbus A350-900 est attendu le 20 octobre prochain. Le premier vol commercial est prévu pour le 23 octobre sur Singapour.
Cet appareil, qui fait partie d’une commande de huit avions, vient rajeunir la flotte d’Air Mauritius et lui permettra de proposer de nouveaux sièges-lits en Business Class, des sièges de nouvelle génération en classe économique, un nouveau système de divertissement et le Wi-Fi à bord.