Les activistes de la plateforme Aret Kokin Nou Laplaz (AKNL) dont Ashok Subron se sont réunis hier, mardi 20 février pour faire le point sur leur combat « contre le pillage et la privatisation des plages mauriciennes ».

Dans le cadre du 50e anniversaire de l’indépendance, la plateforme estime que le gouvernement doit venir avec des solutions pour parer à ce problème qui selon eux est devenu un « débat national ».

S’agissant du projet de Pomponette, le Kolektif Aret Kokin Nou Laplaz a sollicité l’Attorney General, Maneesh Gobin pour une rencontre d’urgence, en faisant ressortir que ce dernier devait se manifester, étant un élu de la circonscription no13, Rivière-des-Anguilles–Souillac.

AKNL a profité de l’occasion pour donner rendez-vous à la population mauricienne notamment aux « Beach Lovers » pour une « assemblée des citoyens » le dimanche 11 mars à la plage de Pomponette.