“Ki sa kouyonad metro-la, sa ? Bour fly-over partou ! Anbouteyaz ava sese”, s’est exprimée la sagesse populaire dans un accès de frustration. Qu’ajouter d’autre pour synthétiser in situ ? Nous sommes gouvernés par la connerie de quelques hommes, sans cervelle ni coeur. Un vieux gosse de riche, présomptueux et méprisant. Ça fleure le soufre des émeutes. Akoz enn zokris. Un “imposteur” cherchant contenance ? Je ne voudrais pas avoir à l’écrire. Avons-nous vu rôder des “charognards” politiques dans les parages, par le tapage alléchés ?