«Je suis triste que Data Controller n’ait pu ouvrir son palmarès», avait déclaré Yannick Perdrau après sa deuxième place lors de la 33e journée l’année dernière et ce coursier allait ensuite terminer à la quatrième place lors de la journée internationale .
On attendait avec impatience que Data Controller ouvre son compteur, surtout qu’il était passé tout près en 2015.L’intersaison lui a fait du bien et il a paru dans de meilleures dispositions.
«Mon coursier aurait dû gagner depuis l’année dernière, mais malheureusement, il n’a pu le faire », a fait ressortir Yannick Perdrau mardi dernier. «Il avait gardé une bonne forme et était aligné pour la première fois dans la fourchette de 0-20. Mais on était un peu découragé au départ, car il avait tiré une ligne extérieure. Mais, finalement, on a eu une course lancée et il a pu se placer facilement. Le plus dur avait été fait et cela s’est avéré payant par la suite. Le connaissant, je peux dire qu’il n’est pas encore arrivé à son meilleur niveau. C’est encourageant, car il pourra nous ramener encore 1 ou 2 victoires».
«Je suis aussi content pour Rama à qui on avait fait confiance, et il nous a rendu la pareille. Il est un dedicated jockey et déjà l’année dernière, on lui avait fait confiance en quelques occasions».
«Black Gambit a confirmé sa régularité en prenant une honorable troisième place. C’est un coursier délicat et on a pu le jauger maintenant. Il devrait gagner cette saison. Quant à Kalinago, ce fut très dur pour lui dans cette classe avec un lourd handicap et de surcroît en courant en troisième épaisseur. Il a aussi été bousculé au départ et cela explique aussi sa mauvaise performance. Ce fut plus dur que prévu alors que Cula a fait ce qu’il pouvait».
Tout comme pour Rama, cette victoire a créé la même sensation chez les Perdrau qui comptent bien, avec le retour du jockey titulaire Vinay Naiko, d’augmenter ce score. « On n’aura pas non plus beaucoup de partants cette semaine, mais le retour de Vinay va nous faire beaucoup de bien. Il  a bossé dur et je souhaite que la chance lui sourie pour qu’il nous ramène au moins une victoire par semaine. C’est tout le bien qu’on lui souhaite», a conclu l’assistant-entraîneur.
Décu pour Merven
Attaché à l’entraîneur Patrick Merven, Swapneel Rama a eu la main heureuse lors de la deuxième journée en déclinant la monte de Fort Noble tout en acceptant la proposition d’Alain Perdrau pour mener à bon port Data Controller en ouvrant son compteur 2016.
«Comme Fort Noble était aligné sur une distance pas à sa convenance, j’ai eu le feu vert de mon entraîneur Patrick Merven pour pouvoir piloter Data Controller et j’en profite pour remercier Alain Perdrau et son entourage de m’avoir fait confiance. Le coursier était en progrès depuis la fin de la saison dernière et avait réussi des galops intéressants en début d’année. Comme il partait du septième couloir, les instructions étaient de bien sauter et de se placer en attendant l’emballage final. Et à 300 mètres du but, je l’ai lancé. Il a d’abord hésité à rentrer dans l’ouverture qui s’est présentée, mais une fois que je l’ai sollicité, il a répondu favorablement pour résister à Mc Naught avec son léger handicap», devait dire Rama mardi dernier à Turf Magazine.
Le jockey mauricien a failli doubler la mise dans la course suivante avec Triad of Fortune, mais il se fit surprendre par Seven Fountains. «Je suis déçu, car je voulais aussi ouvrir le compteur de Patrick Merven. Mon coursier a manqué ce petit plus pour faire la différence. Déçu également par Bobby Bear et Donnie Brasco. Le premier nommé a été desservi par un train lent et a beaucoup tiré alors que dans la course principale, Kremlin Captain n’a pas imposé un train soutenu et on a manqué de rythme».
Et comment a-t-il revu le champion 2015, lui qui a eu l’occasion de briller avec le coursier de Gujadhur lors de la dernière manche des 4-ans l’année dernière? «Je l’avais déjà dit, c’est une machine et il n’est pas encore au top de sa forme. Il va encore nous démontrer des trucs cette année».
Rama regrette aussi de ne pas offrir le doublé à Perdrau avec Black Gambit dans la course de clôture. «Black Gambit aurait pu gagner si j’avais pu le rapprocher un peu plus tôt. Il a pris son temps pour déclencher et lorsqu’il l’a fait, la course était terminée. Si les circonstances étaient en notre faveur, j’aurais pu offrir un doublé à Perdrau».
Cette première victoire a été bien accueillie par le jockey qui se défait de toute pression en ce début de saison. «J’accueille très favorablement ce premier succès, car cela enlève toute pression et c’est un boost up pour la suite de la saison. C’est sûr qu’avec l’arrivée de Noel Callow et le retour des autres jockeys suspendus, la compétition sera plus dure. Mais, c’est tant mieux pour le spectacle et on pourra assister à de belles arrivées. Quant à la prestation des Mauriciens qui ont gagné 14 courses sur 15 jusqu’ici, je l’ai toujours dit et je le répète: si les entraîneurs nous font confiance en nous donnant de bonnes montes, on va être à la hauteur de leurs espérances. Et d’ailleurs, les jockeys Mauriciens l’ont toujours fait», a-t-il ajouté.