Quatre ans après avoir terminé dans le Top 5, l’entraîneur Alain Perdrau est en passe de retrouver ce classement cette saison où il a surtout atteint la barre de 600 victoires. Un chiffre évocateur pour celui qui depuis 1984 a côtoyé les écuries Ladegoudie et Desvaux de Marigny avant de voler de ses propres ailes.
Déjà, depuis la saison dernière, il avait annoncé la couleur en grimpant de deux rangs au classement final et cette saison, il a fait plus que les espérances surtout avec un effectif de 24 chevaux. Avant la dernière journée régulière, Alain Perdrau a signé 23 victoires et a récolté Rs 4 763 500 en terme de stakes money.
C’est avec Rye Joorawon comme jockey titulaire que Perdrau a débuté la saison et Barney Barnato devait lancer les hostilités lors de la journée inaugurale. Lors de la cinquième journée, l’entraîneur enregistra son premier triplé avec Icy Jet, Abington et Red Tractor avant que Barney Barnato ne doublât la mise lors de la 7e journée. Puis, ce fut le coup d’arrêt avant que Kalinago ne relançat la machine le 20 juin 2015. S’ensuivit la fin de l’association Perdrau-Joorawon suite à la défaite de Nordic Warrior lors de la 17e journée.
Alain Perdrau fit alors appel à Vinay Naiko qui devait ramener un doublé (Act Of Valor et Castle) dès sa première journée sous ses nouvelles couleurs avant de connaître quatre journées sans réussite. Les victoires vont se succéder jusqu’à la 31e journée quand Alain Perdrau atteint ses 600 victoires après un doublé acquis par Act of Valor et Nordic Warrior.
«Cela fait très plaisir de voir mon père atteindre ce chiffre symbolique de 600 victoires. Il le mérite bien», a fait ressortir Yannick Perdrau, assistant-entraîneur.
Petite anecdote: En 2011, lorsqu’il avait terminé dans le Top 5, Alain Perdrau avait signé 500 victoires avec Bolting Cat et avec 100 victoires de plus, il retrouve ce classement.
«Cette saison, on n’a pas eu de gros pépins avec nos coursiers et ils ont été tous là. Cela nous a permis d’arriver là où nous sommes aujourd’hui», avait déclaré Alain Perdrau après sa 600e victoire.
Et sur ses 24 chevaux, seuls le nouveau venu Cula, Southern Heights – qui prend sa retraite -, Ritz Coktail, Storm Alterno et Data Controller n’ont pu deliver the goods. Après 10 sorties, ce dernier a enfin terminé in the money samedi dernier en prenant la deuxième place.
«Nordic Warrior a été égal à lui-même cette saison encore et demeure notre porte-drapeau alors qu’à l’inverse, je suis triste que Data Controller n’a pu ouvrir son palmarès samedi dernier. On a eu une saison bien remplie. On ne peut pas se plaindre. J’en profite pour remercier les palefreniers pour l’immense boulot qu’ils ont accompli et aussi les propriétaires qui se sont montrés compréhensifs dans des moments difficiles et qui sont  maintenant récompensés».
Maintenant que l’entraînement Perdrau se trouve dans le Top 5, il va falloir confirmer la saison prochaine. « On a déjà deux nouveaux qui peaufinent leur préparation. Mais on cravache dur pour trouver des investisseurs pour la saison prochaine. C’est notre objectif n°1. Quant à Vinay Naiko, il y a une bonne entente entre nous et il sera encore des nôtres», a conclu Yannick Perdrau.