L’entraînement Alain Perdrau a réussi la passe de deux en autant de journées. Après Barney Barnato lors de la journée inaugurale, c’est How Many to Won qui est venu offrir à son entourage une deuxième victoire, et cela grâce à une belle arrivée signée Rye Joorawon.
«C’est une de mes plus belles arrivées, si ce n’est la plus belle, avance d’entrée Rye Joorawon à Turf Magazine. Effectivement, le jockey champion chez les Mauricens nous a gratifi és d’une arrivée mémorable dans la septième course. Dans la ligne droite fi nale, How Many To Won tenta de passer à l’intérieur de Mountain Thunder mais son jockey ne s’engagea pas dans le passage et redressa sa monture pour passer à l’extérieur de Lion’s Print et de Bronco Buster. Ce dernier avait déjà mis le nez devant mais Lion’s Print tenta de mordre Derreck David, d’où le saut de ce dernier sur son cheval. Au milieu de la piste, le coursier de Perdrau avait retrouvé sa pointe de vitesse et il domina ses adversaires de fort belle manière.
«En abordant le dernier virage, j’ai voulu lancer How Many To Won à l’intérieur, mais j’ai vu que le passage entre les barres et Mountain Thunder était étroit. J’ai donc pris la sage décision de contourner le peloton de tête pour lancer mon offensive à l’extérieur. Ce n’est pas facile de passer three wide et de venir l’emporter. C’est sûr, c’est ma plus belle monte», remarque Joorawon.
Pour Yannick Perdrau, assistant-entraîneur de l’établissement, ce fut un véritable exploit réalisé par son cavalier. «C’est une victoire signée Rye Joorawon. Il n’a pas perdu son sang-froid quand il a vu qu’il L’entraînement Alain Perdrau a réussi la passe de deux en autant de journées. Après Barney Barnato lors de la journée inaugurale, c’est How Many to Won qui est venu offrir à son entourage une deuxième victoire, et cela grâce à une belle arrivée signée Rye Joorawon. n’y avait pas de passage à l’intérieur. Il n’a jamais déséquilibré sa monture malgré qu’il a dû se porter complètement à l’extérieur. Vraiment, chapeau à lui et cette victoire nous a fait énormément plaisir, car on s’attendait plutôt à un accessit. Nos deux chevaux victorieux en ce début de saison ont pris le dessus sur des adversaires qu’ils n’avaient pas battus jusqu’ici. Donc, c’est de bon augure pour nous. Mais, on est conscients que ce ne sera pas toujours facile».
Juste avant cette course, Joorawon devait écoper d’une amende de Rs 25 000 pour sa monte négligente sur Kalinago, qui avait gêné Roman Manner. «Kalinago a fait une bonne course malgré sa quatrième place. Il avait besoin de cette sortie». Avis partagé par l’assistant- entraîneur qui pense aussi que son cheval n’a pas bien pu se placer en début de course, d’où sa défaillance en fin de parcours.
«Je suis très content d’avoir ramené déjà deux victoires par le temps qui court. Je dois remercier l’étatmajor de l’écurie Perdrau et les propriétaires qui m’ont fait confi ance et malgré plus ou moins le même effectif que la saison dernière, on arrive à tirer notre épingle du jeu. Il nous faut un peu plus de chance lors du tirage au sort des lignes», ajoute Joorawon.
Lors de la troisième journée, celui qui avait décroché le Up and Comer Award en 2014, Nordic Warrior, fera sa grande rentrée. Avec cinq victoires et deux placés en sept sorties, le petit champion se porte très bien, selon Yannick Perdrau. «Il est bien dans sa peau et a donné entière satisfaction à l’entraînement, mais il n’a pas encore atteint son meilleur niveau. C’est sûr qu’il va être d’une grande aide encore une fois pour nous cette saison».