Le président du Mouvement Patriotique (MP), Alan Ganoo, n’a pas mâché ses mots à l’encontre de la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim lors de sa conférence de presse de samedi. «La Présidente a entravé l’esprit de la Constitution, car elle a outrepassé ses pouvoirs. Son image et sa crédibilité sont lourdement entachées », a-t-il déclaré. Il regrette qu’elle se soit uniquement limitée à sa démission du Planet Earth Institute, alors que la population s’attendait à ce qu’elle soit transparente dans ses agissements dans l’affaire Alvaro Sobrinho.
« La présidente avait le devoir de répondre aux interrogations », a-t-il ajouté.
Alan Ganoo explique que le rôle d’un président est bien défini dans la Constitution, mais constate que la présidente a essayé d’influencer les institutions pour faire avancer les dossiers d’un promoteur en particulier. En ce sens, il a cité les courriels échangés par Ameenah Gurib-Fakim avec Akilesh Deerpalsing et Mauricio Fernandes.
Demain, le bureau national du MP se réunira pour discuter de l’affaire. « Nous sommes en total désaccord avec le comportement de la présidente dans l’affaire Alvaro Sobrinho», a-t-il dit. Alan Ganoo rappelle qu’il aura une question au Parlement ce mardi au sujet du milliardaire angolais. Il cherchera à connaître les noms de ceux de la famille Sobrinho qui ont eu accès au VIP lounge.
Le retour de la méthadone comme produit de substitution pour les toxicomanes est apprécié par le président du MP. « Nous saluons la décision du ministre Anwar Husnoo qui a réintroduit la méthadone. Nous avions exprimé nos craintes sur son élimination, car cela pouvait créer une crise sociale », a-t-il déclaré à cet égard. Alan Ganoo n’a pas ménagé le ministre de la Santé d’alors, Anil Gayan, qui selon lui, avait pris une décision unilatérale d’enlever la méthadone pour le traitement des toxicomanes.
Abordant la Private Notice Question de mardi adressée au ministre de l’Intégration sociale, Alain Wong, le président du MP déplore « avec tristesse la manière qu’Alain Wong a handled ce dossier de combat contre la pauvreté ». Il conseille à ce dernier de bien maîtriser ses dossiers pour répondre aux espérances des gens qui vivent dans la pauvreté.
Alan Ganoo a également parlé de la motion of disallowance qui figure à l’ordre du jour du Parlement ce mardi. Cette motion conteste l’augmentation du prix de l’essence et du diesel. Il espère que les autres membres de l’opposition lui accorderont leur soutien à ce sujet. Par ailleurs, Alan Ganoo souhaite que les débats à l’Assemblée nationale soient en créole pour que tout le monde puisse comprendre. Il a apprécié que le leader du MMM, Paul Bérenger, a salué cette requête.