Fotolia

Vingt-quatre personnes sont mortes dans plusieurs régions d’Indonésie ces derniers jours après avoir consommé de l’alcool frelaté, a annoncé mercredi la police, qui a interpellé un suspect et recherche les vendeurs de ces breuvages mortels.

Seize personnes ont péri dans la capitale Jakarta et plusieurs autres sont dans un état grave après avoir consommé des boissons alcoolisées vendues illégalement, tandis que huit autres sont mortes en Papouasie (est) a précisé la police, ajoutant qu’un suspect avait été appréhendé.

« Nous recherchons les vendeurs, pas seulement les petits revendeurs mais aussi les distributeurs, car nous pensons que de gros distributeurs sont derrière cela », a déclaré le directeur de la police de Jakarta Est, Tony Surya Putra, à la chaîne de télévision TV One.

Les habitants sont peu nombreux à consommer de l’alcool dans le pays musulman le plus peuplé au monde, mais ils choisissent parfois de s’approvisionner sur la voie publique, en raison du prix élevé des boissons alcoolisées vendues en magasin, pour l’essentiel importées et fortement taxées.