Un étudiant d’origine nigérienne a été arrêté dans le sillage de l’enquête concernant l’alerte à la bombe qui a été enclenchée, le mercredi 19 juin, à l’Université de Middlesex à Cascavelle.

Selon les informations, l’étudiant aurait adressé un courriel électronique à la direction de l’université, avertissant qu’une bombe se trouvait dans l’enceinte de l’établissement. Suivant le protocole, l’évacuation de l’ensemble du personnel ainsi que des élèves a été effectuée. Une équipe de déminage s’est rendue sur lieux mais aucune bombe n’a été retrouvée.

L’étudiant devrait être traduit sous une charge provisoire de « bomb hoax » ce jeudi à la cour de Bambous.