L’importation du « monosodium glutamate » (MSG) avait été interdite pendant quelque temps au début des années 90, mais il avait été, par la suite, rétabli après une enquête. Seize ans plus tard, le gouvernement revient à la charge en annonçant une nouvelle interdiction de ce produit à compter du mois prochain. Thierry Clément Liu Man Hin, directeur de E. A. L MAN HIN & Sons, importateur de ce produit, veut des preuves scientifiques selon lesquelles ce produit serait responsable de certaines maladies.
Selon Thierry Clément Liu Man Hin, « le MSG est un produit 100% naturel, fabriqué à partir de la canne à sucre et du tapioca ». « Nous en importons de la Malaisie. Le MSG est un produit halal qui respecte toutes les normes », avance le directeur de E. A. L MAN HIN & Sons, tout en s’appuyant sur des documents en provenance de diverses organisations internationales, dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui soutiennent que le MSG est « totally safe for human consumption ». À noter que le MSG est présent dans le corps humain, dans le lait maternel, dans l’oeuf, le poulet, le canard, le poisson, le boeuf et autres. « C’est un aliment que nous consommons déjà naturellement. Notre corps l’assimile normalement », soutient-il.
Mais pourquoi alors le MSG a-t-il une mauvaise réputation?? « Les Américains et les Européens ont beaucoup de difficultés à accepter que ce ne soit pas eux qui l’ont inventé », invoque Thierry Clément Liu Man Hin. « Donc, quelque part, il y a un peu de “Japanese-bashing” que nous subissons jusqu’à maintenant », considère-t-il. Le directeur de E.A.L MAN HIN & Sons dénonce les arguments selon lesquels le MSG causerait des maladies tels le cancer, l’hypertension, la migraine, entre autres. « Rien n’est prouvé jusqu’ici, est-il d’avis. Je n’ai vu aucune étude scientifique à ce sujet. S’il y en a une, je demande à la voir et je vais la considérer ». Et d’ajouter « qu’aucun pays au monde n’a interdit ce produit, comme on veut le faire croire ».
Dans le même élan, Thierry Clément Liu Man Hin explique que le MSG est utilisé pour améliorer le goût de la nourriture, comme le sel, « mais ça a été prouvé que c’est l’excès de sel qui cause l’hypertension ». Au niveau du dosage, « on utilise une ou deux pincées par plat, pas plus. Deux grosses cuillères de MSG n’amélioreront en rien le goût de votre repas. Les Mauriciens sont au courant, et ils n’en abusent pas », fait-il ressortir.
Le directeur de E.A.L MAN HIN & Sons estime que, techniquement, les conclusions de l’enquête du ministère de l’Industrie et du Commerce de l’époque se trouvent encore dans ce ministère. « Pourquoi ne pas les consulter?? », s’interroge-t-il. Thierry Clément Liu Man Hin considère que lui aussi aurait pu mener une campagne disant que les gens vivent mieux au Japon et en Chine grâce au MSG. « Mais ce n’est pas vrai, je ne vais pas le dire. Alors, pourquoi veut-on faire croire qu’il causerait le cancer quand ce n’est pas vrai?? », se demande-t-il. Cependant, il se dit en faveur d’une campagne de conscientisation sur le dosage. « Il n’est pas nécessaire d’en utiliser beaucoup », conclut-il.