ALLEMAGNE: Origine toujours inconnue pour la bactérie mortelle

Après la piste des concombres, celle des graines germées semblent à son tour compromise. Les autorités allemandes seraient confrontées à un nouvel échec concernant l'origine de la bactérie Eceh qui a déjà fait 23 victimes : les tests de ce lundi se sont en effet révélés peu concluants.
"Pour le moment, la source de la contamination n'a pas pu être déterminée. Sur les 40 échantillons prélevés, 23 analyses ont donné des résultats négatifs", a annoncé le ministère de l'Agriculture de Basse-Saxe dans un communiqué.

Les analyses doivent désormais se poursuivre sur 17 autres échantillons. Ces derniers ont été prélevés dans une exploitation biologique produisant des graines germées à Bienenbüttel, un petit village à 80 km au sud de Hambourg. Les experts examinent la marchandise, mais aussi l'eau, le système d'aération ou les étals de l'exploitation.

Si les graines ne sont plus directement visées, la ministre allemande de l'Agriculture préfère néanmoins rester prudente : Ilse Aigner a en effet annoncé ce lundi que leur consommation ainsi que celle de tomates, de salades et de concombres était toujours déconseillée.

Les autorités allemandes ne cachent plus leur inquiétude tant la source de le contamination demeure insaisissable. On ne peut pas s'attendre à "une fin rapide de la recherche de la source ou à une explication de la contamination", a reconnu le ministère lors d'un point presse. Le ministre allemand de la Santé, Daniel Bahr, avait pourtant évoqué dimanche soir des "indices clairs" selon lesquels cette entreprise serait la source de l'infection.