ALLIANCE MSM/ML - EN TROIS ANS DE POUVOIR : Le 8e remaniement

  •  Fazila Daureeawoo, première Mauricienne au Front Bench comme VPM avec le portefeuille des Administrations régionales
  •  Mahen Jhugroo, ministre du Logement et des Terres; Roubina Jadoo-Jaunbocus nouvelle ministre de l’Égalité des genres

De l’Alliance Lepep au gouvernement MSM/ML, le conseil des ministres institué en décembre 2014 a changé en huit occasions en presque trois ans. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a procédé hier à un mini-remaniement ministériel pour recomposer son gouvernement avec la démission forcée de Showkutally Soodhun en tant que vice-Premier ministre. Tandis que Roubina Jadoo-Jaunbocus a accédé à un maroquin ministériel, à savoir celui de l'Égalité des genres, Fazila Daureeawoo hérite, elle, du portefeuille des Administrations régionales. Cette dernière devient ainsi la première Mauricienne à accéder au Front Bench du gouvernement.
Le Premier ministre a, durant ces dernières 48 heures, accéléré les discussions dans son Inner Circle pour procéder à un rééquilibrage de son cabinet ministériel, et ce en prenant en considération l’aspect de « realpolitik » dans la conjoncture. Ainsi, étant la « Next in Line », après Soodhun au MSM, Fazila Daureeawoo se retrouve propulsée au Front Bench et devient ainsi la première femme vice-Premier ministre du pays. L’élue de la circonscription 19 (Stanley/Rose-Hill), occupera ainsi désormais le portefeuille des Administration régionales, occupé jusqu’ici par Mahen Jhugroo. Ce dernier assumera désormais le maroquin du Logement et des Terres, laissé vacant par Showkutally Soodhun. Le Premier ministre a ainsi préféré avoir un fidèle MSM à ce poste.
La redistribution des cartes ministérielles amène aussi à l’intégration de Roubina Jadoo-Jaunbocus au conseil des ministres. L’élue de Port-Louis est la nouvelle ministre de l’Égalité des genres. Elle coiffe ainsi le dernier des transfuges, Zouberr Joomaye, donné proche de « Lakwizin » depuis son adhésion au parti soleil, à ce maroquin ministériel. Informée de sa promotion, Roubina Jadoo-Jaunbocus s’est rendue à la State House hier après-midi pour soumettre sa démission en tant que Parliamentary Private Secretary (PPS) à la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim.
Un communiqué émis par le bureau de la présidence dans la soirée d’hier indique que le député Gowkaran Oree, plus connu comme Vikash, a été nommé PPS. L’élu en deuxième position dans la circonscription No 4 (Port-Louis/Montagne-Longue) occupera le bureau laissé par Roubina Jadoo-Jaunbocus au Citadelle Mall à Port-Louis, à côté de celui de sa colistière au No 4, Marie-Claire Monty.
Ainsi, le conseil des ministres a été recomposé en huit occasions, soit :
1) en juin 2015, le leader du MSM, Pravind Jugnauth, alors ministre des Communications, de la Technologie et de l’Innovation, se retire du Conseil des ministres à la suite de sa condamnation en Cour intermédiaire dans l’affaire MedPoint. Une situation qui intervient contre toute attente après la victoire de l’alliance au pouvoir aux élections municipales;
2) Raj Dayal se retrouve en situation controversée avec l’éclatement de l’affaire « Bal Kouler » et Sir Anerood Jugnauth demande ainsi à son ministre de l’Environnement de se retirer du Conseil des ministres en mars 2016;
3) Vishnu Lutchmeenaraidoo est éjecté des Finances avec, en toile de fond, l’affaire Euroloan en 2016. Il atterrit au ministère des Affaires étrangères en avril 2016;
4) Pravind Jugnauth signe son retour au Conseil des ministres avec le portefeuille des Finances après avoir remporté son appel en Cour suprême contre sa condamnation dans l’affaire MedPoint;
5) Le PMSD quitte le gouvernement en décembre 2016 et de nouveaux ministres sont nommés pour pallier le vide laissé par le départ des bleus;
6) En janvier 2017, le pays assiste au deal « Papa-Piti » avec la passation de pouvoir entre sir Anerood Jugnauth et son fils, leader du parti soleil. Dans la conjoncture, Roshi Bhadain quitte le nouveau conseil des ministres et Sudhir Seesungkur le remplace;
7) En septembre 2017, Ravi Yerrigadoo, Attorney General, quitte le gouvernement après s’être retrouvé coincé dans l’affaire Dobi de Klas. Il est remplacé par Maneesh Gobin, qui devient ministre de la Justice;
8) Le VPM Showkutally Soodhun est forcé de « Step-Down » en novembre après que ses propos, perçus comme incitant à la haine raciale, sont exposés publiquement par le biais d’une vidéo. Pravind Jugnauth se sépare du fidèle lieutenant de son père et se retrouve dans l’impératif de reconstituer son gouvernement.