Ils étaient 1 300 étudiants, encadrés de tout le personnel enseignant et administratif, à défiler dans les rues de Port-Louis hier. En effet, dans le cadre des activités marquant les 50 ans du collège London, institution scolaire très réputée de la capitale, tout l’établissement avait mis les petits plats dans les grands pour une marche de charité.
« La marche était ponctuée par la présence de la Prison Band, explique Veena Langur, enseignante du département informatique du collège et coordinatrice de la marche. Ce qui a conféré un cachet encore plus magique à l’événement. » Des pom pom girls du London College ouvraient ainsi la marche aux côtés des officiers de la prison, qui composent l’orchestre, donnant un petit air de carnaval et, en même temps, changeant des marches habituelles.
« Nous organisons tous les 5 ans notre marche de charité, rappelle Veena Langur. Cette activité s’inscrit dans une foule d’autres qui consistent, pour nous, à amener nos étudiants à prendre conscience des réalités qui les entourent. Au London College, on ne se limite pas à dispenser l’instruction académique. Nous veillons aussi beaucoup au développement humain et à l’épanouissement de la personne. Et comme ce sont des jeunes, ils sont aussi très volontaires et ont soif de découvertes. Nous les orientons à devenir plus conscients de leur environnement et à prendre conscience de l’importance de la solidarité dans le quotidien. »
De ce fait, outre un don de sang, qui a déjà eu lieu, les étudiants se prêteront très bientôt à une autre activité régulière : « Offrir à déjeuner dans un “home” », ajoute encore notre interlocutrice. Une distribution de riz et de farine « aux familles défavorisées et aux enfants qui n’ont pas les mêmes chances qu’eux » est aussi au programme. « Tout cela fait partie de nos activités, qui marquent, en même temps, les 50 ans du collège, le Golden Jubilee, qui sera célébré en octobre prochain. À cet effet, la direction du collège a établi un programme d’activités pour toute l’année. »