ANNIVERSAIRE : Spectacle à Port-Louis samedi pour les 15 ans de l’autonomie rodriguaise

Jean Margéot Ravina (troisième à partir de la droite), président de Solidarité Rodrigues

Ce samedi sur l’esplanade de la municipalité de Port-Louis aura lieu une fête pour célébrer le 15e anniversaire de l’autonomie de Rodrigues dont le thème sera « Rev bann Rodriguais ». L’événement verra la participation de la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, en tant que Chief Guest. Le coup d’envoi sera donné aux alentours de 18 heures et la fête comprendra, entre autres, un spectacle alliant tradition et modernité.
C’est ce qui a été annoncé par Jean Margéot Ravina, président de Solidarité Rodrigues, lors d’une rencontre avec la presse à la municipalité de Port-Louis. Il a expliqué que le Rodriguais fait face à plusieurs problèmes en termes de logement et qu’il « serait bien que le gouvernement, qui avait promis dans son manifeste de mettre une maison à la portée des Rodriguais, tienne sa promesse ». « Rodriguais bizin ena so lidantite. Le diocèse de Port-Louis a mis un bureau à notre disposition mais nous aurions souhaité avoir une maison où on aurait pu apprendre l’art des métiers aux Rodriguais tout en mettant en avant la culture rodriguaise », dit-il.
Daniel Laurent, le Lord-maire, a pour sa part fait ressortir que la célébration des 15 ans d’autonomie de Rodrigues mettra en lumière le talent des Rodriguais. « Ces 15 ans d’autonomie pou permet zot pran zot destin an min. » Il a aussi soutenu que Maurice et Rodrigues ne font qu’un. « Les jeunes Rodriguais viennent à Maurice pour étudier et pour décrocher un emploi. Parfois, ils sont loin de leur famille et font face à des difficultés. On doit donner un coup de main à l’Association Solidarité Rodrigues et l’encadrer afin qu’un bon travail soit accompli », a-t-il expliqué.
Karl François, membre de Solidarité Rodrigues, indique que les priorités du mouvement pour les années à venir reposent sur différents axes, dont l’accompagnement des patients Rodriguais à Maurice, la formation des membres et la préservation de la culture rodriguaise par les jeunes. « On est aussi à la recherche d’un lieu qui servira de bureau pour le mouvement et qui abritera les sessions d’information et de formation. De même qu’un système d’aide efficace aux migrants rodriguais qui font face à des problèmes d’emploi précaire », a-t-il indiqué.
Quant aux objectifs prévus, Karl François précise que le Mouvement Solidarité Rodrigues souhaite aussi promouvoir la culture rodriguaise et ses valeurs tout en soutenant des actions menant à l’amélioration des conditions de vie des Rodriguais à Maurice.