ANSE COURTOIS : Des conditions de vie précaires dégradées

Un assemblage de tôles rouillées, monté à la va-vite et loué... à Rs 2000 par mois !
Une douzaine de familles vivent dans des cahutes sur un terrain en pente qui descend vers la rivière
  • Le père Gérard Mongelard aux autorités : « Inacceptable ! Depuis des années je me bats pour le relogement de ces familles ailleurs, cette situation inhumaine a assez duré ! »

Il a fallu d’un appel à l’aide lancé sur les ondes d’une radio privée hier matin par le père Gérard Mongelard (ancien curé de la paroisse St Vincent de Paul) pour que des Mauriciens apprennent l’existence d’un hameau situé à Pailles et découvrent avec consternation la triste condition des familles qui y vivent depuis plusieurs années. Leur frêles habitations sont situées au bord d’une rivière et on devine aisément la panique qui a dû gagner ces familles pendant les fortes pluies de samedi dernier lorsque la rivière a quitté son lit. Le père Mongelard a explosé de colère hier devant l’état dégradant de ce lieu d’habitation et parle « d’exploitation de ces familles pauvres » par ceux qui leur louent cet espace.
Alors que l’attention de la population était rivée depuis dimanche sur Canal Dayot, d’autres familles en détresse à environ un kilomètre plus loin attendaient désespérément de l’aide. Ce n’est qu’après l’appel lancé par le père Mongelard que des Mauriciens ont afflué vers Anse Courtois. L’endroit se trouve en retrait et à l’abri des regards. C’est pour cette raison que l’endroit est méconnu, même des habitants de Pailles. Les Mauriciens qui ont voulu apporter un soutien à ces familles en détresse à la suite de l’appel du Père Mongelard ont eu des difficultés à repérer l’endroit. Après les inondations, les logis précaires ne sont plus habitables. Un spectacle révoltant : des maisonnettes sur le point de s’affaisser.
Un groupe de bénévoles actifs au sein du mouvement diocésain “Zezi Vre Zom” sont à pied d’œuvre depuis dimanche pour venir en aide à ces familles — leur trouver un abri pour passer la nuit, des vêtements et de la nourriture, et veiller à leur état de santé. Le père Mongelard exprime sa révolte et depuis qu’il est aux côtés de ces locataires, soit depuis dix ans, il note ce qu’il qualifie « d’exploitation ». « Ase exploit sa bann fami-la. Li pa posib rest dan bann kondisyon parey. Sa finn ase dire, bizin delokaliz zot e trouv enn lot landraw » : c’est la demande qu’il fait aux autorités concernés en prévenant qu’il reprendra le combat qu’il a commencé pour ces familles.

Commentaires

Un assemblage de tôles rouillées, monté à la va-vite et loué... à Rs 2000 par mois !

Moreover this is a lie, these houses have not been built " a la va-vite" and rented and they are not 2000 rs a month. You should inform yourself well before putting something in your headlines.

It is such a pity to see how people do trial by Media( in this case newspaper). It is like as if, there's been no court set up, and someone is already guilty for something he does not even know.

And i paid Rs 500 indian rupees a day for a straw hut in Goa. What the problem about all this uninteresting article in a time when mauritius is afflicting with a rather severe Rainfall. HAs Mgr. Mongelard forgetten the time, when almost all mauritian were living in straw huts and corrugated iron sheet building in mauritius.

Do these Tenants really pay there rent? I've heard rather often in mauritius, that Tenants, particularly the ones looking for cheap accomodation, most of the time exploits landlords, do not pay their rents for months and years till the whole stuff goes to court, and then the live their unpaid water and electricity bills on the landlorsds, which Does Mgr Mongelard not talk on this topic?

Since many years there've been illegal squatting everywhere in mauritius, these tenants are on a legal land, which is possessed by a Hindu if i am not mistaken.

And what does Jesus have to to with all these story. Why should someone take his sacred name because there was a severe rainfall in mauritius. And besides who are the members of "Jesus vre zom".

What does exploitation mean in this term? Someone who does not pay his/her rent and is living for free since months and years? or what?

Next time Mgr Mongelard, before you make any assumption, try to find the informations about people informing you, they might be ex-tenants who were expulsed and lost their case in court. You are a man of the Church you should have a better intuition and insight in human beings.

Merci Mon Pere et L'Esprit Saint est bien avec Vous...quand meme nous avons vous ....car ici Nous sommes loin de GRAND BASSIN ou MOKA ou Vacoas Phoenix ici..nous ne sommes pas des agents politique qui vont gallant a RAMGOOLAM ou au Gouvernment...ici Nous ne sommes meme pas Fonctionaire au STERLING HOUSE enfin habille' comme ci nous savons quelque chose quoi...ou Costume' cravate' pour le PM office et ses Privileges de Pension et de bonne salaire ICI nous sommes abandonne' un peu comme Agalega Unpeu comme Rodrigue et 46 ans aps L'INDEPENDENCE....ceux qui ont rejeter cette appel en etait au courant de ce que aller devenir ce pays avec...leur ....................TANT QUE LE PRETRE est la tant que L'amour est la tant que L'ESPRIT SAINT et le Pere LAVAL nous soutienne...L'ESPOIR SERAIT PRESENT.............